La garderie Asban de Wôlinak offrira 21 places subventionnées

Photo de Rédaction - Le Courrier Sud
Par Rédaction - Le Courrier Sud
La garderie Asban de Wôlinak offrira 21 places subventionnées
Claudie Savard et Louis Beauregard. (Photo : courtoisie)

WÔLINAK.  Depuis juillet 2022, la garderie Asban de Wôlinak, qui signifie « raton laveur » en langue abénakise, paraît sur la Liste de projets recommandés par le ministère de la Famille, octroyant ainsi 21 places subventionnées en garderie aux membres de la communauté, dont 5 places poupons et 16 places pour les enfants de plus de 18 mois, tout en assurant la pérennité du service.

La garderie Asban offrait déjà 21 places en tant que milieu de garde privé. Toutefois, l’obtention du permis de milieu de garde subventionné pourra désormais profiter à plusieurs familles membres de la communauté, aux employés du conseil de bande et des différentes entreprises de Wôlinak ainsi qu’aux allochtones. En plus de permettre à Asban d’intégrer le réseau des garderies et CPE du Québec, cela lui permettra également de maintenir et de développer son offre de services. 

« Nous sommes heureux de cette nouvelle. L’obtention de places subventionnées permettra de maintenir le service pour les familles de la communauté ainsi que pour les familles allochtones de la région. De plus, nous croyons qu’Asban est le meilleur endroit pour enseigner la langue et la culture abénakises auprès des enfants qui fréquentent le milieu tout en la faisant connaître aux enfants et parents allochtones », souligne Louis Beauregard, directeur de Centre de santé de Wôlinak.  

Des places réservées aux communautés autochtones

Le 25 octobre 2021, un appel de projet permettant l’attribution de 1 000 nouvelles places en services de garde éducatifs à l’enfance réservées aux communautés autochtones a été lancé par le ministère de la Famille du Québec. À la suite du lancement de cet appel de projets, le Conseil des Abénakis de Wôlinak a pris la décision de déposer sa candidature.

Grâce à une collaboration avec la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL), la candidature de Wôlinak a été retenue puisque celle-ci répondait aux critères et exigences du ministère en matière de sécurité, de programme éducatif et de qualité du service.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires