Zachary Bolduc apprend de la COVID-19

Photo de Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Par Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Zachary Bolduc apprend de la COVID-19
Zachary Bolduc

BÉCANCOUR. Toujours généreux de son temps et reconnaissant pour l’intérêt qu’on lui porte, Zachary Bolduc a accepté de répondre aux questions du Courrier Sud au cœur de cette saison hors de l’ordinaire marquée par la COVID-19. Une année 2021 pour le porte-couleur de l’Océanic de Rimouski qui est également celle de son admissibilité au repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH).

«En raison de blessures, j’ai disputé 7 matchs des 16 de mon équipe. C’est derrière moi. J’ai continué de m’entrainer en salle. J’ai mis les bouchées doubles et je ne crois pas que cela va compromettre mon développement», exprime le Bécancourois qui tire de grandes leçons de la COVID-19. Une pandémie qui affecte grandement les activités de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

«C’est certain que c’est fâchant de ne pas avoir une saison normale et de disputer moins de parties. On s’adapte. Notre entraineur Serge Beausoleil nous fait disputer des mini-matchs.  C’est une épreuve qui va quand même m’être utile pour le futur. Ça me permet d’avoir le focus à la bonne place et de mettre l’accent sur ce que je contrôle», indique sagement l’attaquant qui a remporté le titre de recrue de l’année de la LHJMQ l’an dernier.

Bien que d’une nature calme, il demeure que Zachary Bolduc ressent une certaine excitation à penser que 2021 est son année d’admissibilité pour le repêchage de la grande ligue. «Mais je ne suis pas trop distrait par ça. Quand j’ai commencé à jouer au hockey, c’était pour avoir du plaisir et c’est ce que je continue de faire tout en voulant m’améliorer», souligne un Zachary Bolduc qui a déjà été interviewé, virtuellement, par une dizaine d’équipes de la Ligue nationale de hockey.

«Ça ressemble à une entrevue pour un emploi. Il y a des mises en situation. Les organisations veulent apprendre sur moi: comment je suis comme personne et comme joueur. Certaines équipes m’ont également fait passer des tests psychométriques», explique-t-il.

Évidemment, en discutant avec Zachary Bolduc, on n’allait pas se priver de connaître son point de vue sur Alexis Lafrenière. Premier choix à l’encan amateur de 2020, l’ancien Océanic a amorcé sa carrière professionnelle la semaine dernière.

«J’aime regarder le hockey, je n’ai pas manqué un match du Canada lors du championnat mondial junior de hockey. J’avais aussi hâte que la LNH recommence pour voir Alexis jouer avec les Rangers de New York. C’est un excellent joueur. Son talent et sa façon de travailler vont paraître. Je ne suis vraiment pas inquiet pour lui», conclut celui qui pourrait bien le retrouver dans le circuit Bettman sous peu.

Mais d’ici là, il devra poursuivre son cheminement dans la LHJMQ. D’ailleurs, au moment d’écrire ces lignes, des rumeurs d’échange le concernant étaient dans l’air, l’envoyant chez les Rempart de Québec ou chez les Olympiques de Gatineau. À suivre…

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires