Yves Bourque, plus motivé que jamais!

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Yves Bourque, plus motivé que jamais!
Yves Bourque se rendra à Canmore, en Alberta, pour participer à la Coupe du monde de ski paranordique. (Photo : Courtoisie)

BÉCANCOUR.  L’athlète paralympique Yves Bourque quittera la province le 20 novembre prochain pour Canmore en Alberta afin de s’entrainer pour la Coupe du monde. L’objectif du Bécancourois n’est rien de moins que de se qualifier pour les Jeux paralympiques de Pékin en 2022.

La Coupe du monde de ski paranordique se déroulera du 4 au 12 décembre prochain, au Canmore Nordic Centre Provincial Park. « Ça va être une belle Coupe du monde et on est content de reprendre la compétition! », souligne Yves Bourque. Il mentionne d’ailleurs être plus que motivé à reprendre la compétition après les derniers mois de pandémie.

Il ne s’agit pas de la première expérience d’Yves Bourque sur les pistes de Canmore. En effet, ce dernier a eu l’occasion de dévaler ses pentes à plusieurs reprises, que ce soit en préparation aux Jeux paralympiques de Sotchi ou de PyeongChang, pour des Coupes du monde ou pour des camps d’entrainement.

« J’ai décidé d’aller faire la Coupe du monde cette année, justement parce que je connais l’endroit et les parcours. C’est un petit avantage qui me permettra de me préparer en conséquence. C’est un beau parcours et comme c’est au Canada, je n’aurai pas 12 heures de décalage! », explique-t-il.

L’athlète se rendra en Alberta en pleine forme et bien préparé. « J’ai fait du canoë-kayak tout l’été et depuis environ un mois, les entrainements sont plus spécifiques au ski de fond. Le fait de changer de groupe musculaire, en alternant entre le canoë-kayak et le ski de fond, aide un peu au niveau des blessures, notamment. Il reste encore un bon mois de préparation et je pense qu’une fois rendu là-bas, on va être prêt! », lance M. Bourque, confiant.

Son objectif est de se qualifier pour les Jeux paralympiques de Pékin, mais les places sont très limitées. « Je sais que ce ne sera pas facile, parce qu’habituellement, l’équipe nationale apporte une douzaine d’athlètes. Je sais qu’à l’heure actuelle, près d’une dizaine sont déjà préqualifiés, car certains sont déjà très forts et susceptibles de faire des podiums à la Coupe du monde et aux paralympiques. Il reste alors deux ou trois places de disponibles à départager entre moi et des athlètes de l’Ontario et de la Colombie-Britannique », explique-t-il.

Afin de financer le déplacement et l’hébergement de l’athlète, le Fonds Yves Bourque souhaite amasser 2500 $ en guise de soutien au Bécancourois. Il est possible de faire un don sur le site de la Fondation communautaire du Saint-Maurice.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires