Vent de changement à CKBN

Par Martin Sylvestre
Vent de changement à CKBN
Claude Bolduc

La station radiophonique FM 90,5 CKBN a dévoilé ses nouvelles couleurs et sa programmation printemps-été ce jeudi (31 mars) à l’Auberge Godefroy. Dorénavant, la station ciblera un public de plus de 45 ans tout en conservant son caractère local au niveau de l’information.

«Au niveau musical, nous voulons plaire au créneau 45-65 ans qui est le plus élevé sur la rive-sud», a mentionné d’entrée de jeu le directeur général Patrick Fortin.

Même si ce changement trottait dans la tête des dirigeants de la station depuis quelques temps, la mutation du style radiophonique de CHLN vers CKOI Mauricie a été accueillie comme un cadeau du ciel par CKBN.

«La Voix de la Rive-Sud» s’est en effet trouvé tout un porte-étendard en la personne de Claude Bolduc. Ce dernier animera à compter du 4 avril, l’émission matinale «Debout, c’est l’heure» de 6 h à 9 h.

«Je suis très heureux. Je suis comme Obélix et la potion magique, je suis tombé dedans quand j’étais petit. Ça fait 36 ans que je fais de la radio alors de me retrouver sans micro j’étais perdu un petit peu», a déclaré Claude Bolduc. À l’intérieur de l’émission, certains intervenants bien connus des Centricois seront consultés par M. Bolduc dont le maire de Bécancour Maurice Richard, le député Jean-Martin Aussant, le coloré analyste sportif Jean Perron, etc.

«Quand les congédiements ont été annoncés à CHLN, nous sommes allé piger des gens d’expérience d’où l’arrivée de Claude Bolduc et de François Gagnon aux ventes», a souligné M. Fortin.

Les autres émissions phares de CKBN seront notamment Plaisir et culture avec Michel Morin et Retour sur la Rive sud avec Philippe St-Pierre.

La diffusion

Destinée à desservir l’ensemble du territoire des MRC de Nicolet-Yamaska et de Bécancour, l’antenne de CKBN éprouve quelques pépins techniques depuis un certain temps. Selon le directeur général, la faute reviendrait à Dame Nature puisque l’antenne aurait été frappée par la foudre l’été dernier.

«Nous sommes en train de régler le problème avec les assurances et nous constatons qu’il y a peut-être plus de dommages qu’on pensait. C’est un dossier qui s’éternise, car je n’avais pas l’heure juste jusqu’à cette semaine», a déploré M. Fortin. Ce dernier évalue les dommages causés par la foudre dans une échelle de 10 000 $ à 20 000 $.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires