Urgence de Fortierville: des inquiétudes jusqu’à Nicolet

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Urgence de Fortierville: des inquiétudes jusqu’à Nicolet
(Photo : Archives - Audrey Leblanc)

SANTÉ. La menace qui plane actuellement sur le quart de nuit de l’urgence de Fortierville a fait sursauter la mairesse de Nicolet qui s’était battue pour le maintien des services de proximité.

On se souviendra que la pétition qu’elle avait lancée avait récolté plus de 9000 noms avant d’être déposée à l’Assemblée nationale par le député Donald Martel, en mars 2017.

En plus des services de proximité, celle-ci réclamait de pérenniser les services d’urgence mineure du Centre Christ-Roi de Nicolet, mais également du Centre multiservices en santé et en services sociaux de Fortierville.

Ce derrière quoi l’ancien ministre de la Santé, Dr Gaétan Barette, s’était rangé lors d’un entretien qu’il avait eu avec la mairesse Geneviève Dubois. Il assurait, telle une formalité, que les deux urgences étaient là pour rester.

«Les gens trouvaient peut-être qu’on criait au loup avec la pétition.»

-Geneviève Dubois

Quelques mois plus tard, voilà qu’on apprend que le scénario qui circule à Fortierville, c’est que le service serait fermé durant la nuit pour permettre au médecin de voir plus de patients durant la journée.

Ce qui fait déjà l’objet d’un mouvement d’opposition dans l’Est de la MRC de Bécancour. Une levée de boucliers qui a des échos jusqu’à Nicolet. «Parce qu’on voit que la tendance, c’est de tranquillement pas vite de faire des coupes. Chez nous, on se rappelle que les sept services spécialisés, ç’a commencé par des coupes pendant les vacances. Les vacances se sont prolongées et les services n’ont à peu près pas rouverts et sont partis ailleurs, témoigne la mairesse Geneviève Dubois. C’est un peu ça qui se passe à Fortierville.

«De voir ça, ça nous inquiète, poursuit-elle. Parce qu’on se dit… après ça, qu’est-ce qui pourrait arriver avec notre urgence? Je pense que la santé, il ne faut pas voir ça en termes de rentabilité, parce qu’il n’y a presque pas de patients. Il faut garder des services minimaux ouverts en région. Fortierville, c’est à 60 minutes (des hôpitaux). Quand t’es en urgence, c’est loin. On n’est plus dans un service de proximité.»

La mairesse de Nicolet et préfète de la MRC de Nicolet-Yamaska assure qu’elle répondra présente pour appuyer le mouvement d’opposition qui se dessine dans l’Est de la MRC de Bécancour. «J’espère que la communauté va se mobiliser pour ne pas laisser passer ça, lance-t-elle. J’ai vu M. Lyonnais, le préfet. Je sais qu’ils travaillent fort, mais s’ils ont besoin de la MRC et de la Ville, c’est sûr qu’on sera là.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
André Notmand
André Notmand
2 années

Maintenant que Donald Martel est réélu a-t laisser tomber Nicolet pour l’hôpital ?