Urgence climatique: «On fait plein de choses qui respectent les notions de développement durable»

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Urgence climatique: «On fait plein de choses qui respectent les notions de développement durable»
Jean-Guy Dubois, maire de Bécancour (Photo : Stéphane Lévesque)

BÉCANCOUR. Le maire Jean-Guy Dubois a, une fois de plus, été interpellé par une citoyenne afin que la ville de Bécancour signe la Déclaration d’urgence climatique. Ce n’est cependant pas une priorité pour l’instant pour le maire.

«On reçoit votre demande», s’est limité à répondre M. Dubois à la citoyenne ayant posé la question lors de la séance publique du conseil municipal lundi soir. Cette dernière, qui avait déjà fait la même demande il y a près d’un an, souhaite voir la Ville emboîter le pas au même titre que de nombreuses autres municipalités.

«Bécancour est une ville avec une grosse base industrielle. À l’époque de la première demande au sujet de la Déclaration d’urgence climatique, le projet Bécancour.ag se travaillait et on ne voulait pas envoyer un signal contraire à l’entreprise. Ce n’était peut-être pas le moment, alors, de signer la Déclaration», indique M. Dubois.

«Je me sens plus efficace quand je crée des initiatives plutôt que lorsque je fais des plans», ajoute-t-il.

M. Dubois rappelle que la Ville de Bécancour investit près de 300 000$ dans des initiatives de développement durable, en plus du budget citoyen. «On fait plein de choses qui respectent les notions de développement durable», conclut-il.

Dans les alentours, les MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska, ainsi que la Ville de Nicolet, sont parmi les instances municipales ayant adopté une résolution reconnaissant l’importance des changements climatiques et leurs conséquences par le biais de la Déclaration d’urgence climatique.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des