Urgence climatique: Nicolet-Yamaska va de l’avant

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Urgence climatique: Nicolet-Yamaska va de l’avant
Le maire de La Visitation, Sylvain Laplante (à l'avant-plan, à gauche), a proposé un premier projet pour réduire l'empreinte carbone des séances du conseil des maires. (Photo : Sébastien Lacroix)

POLITIQUE. Le conseil des maires de la MRC de Nicolet-Yamaska s’est rangé derrière les arguments visant à reconnaître l’urgence climatique et la nécessité d’une transition énergétique.

À la suite des représentations citoyennes effectuées auprès des élus, avant les Fêtes, le conseil a adopté une résolution en ce sens, mercredi soir, en plus d’adopter de premiers gestes en ce sens.

Ce qui a été applaudi par l’ancien candidat de Québec Solidaire, François Poisson, qui l’avait présenté au conseil, le 19 décembre dernier. Celui-ci s’était également rendu à la MRC de Bécancour où le conseil devrait revenir avec une proposition à la séance du 23 janvier.

Nicolet-Yamaska a ainsi entendu les récentes conclusions du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) selon lequel une transition rapide et de grande envergure est nécessaire à court terme afin de limiter le réchauffement planétaire à 1,5 degré Celsius.

Ainsi, comme la MRC et ses municipalités ont compétence dans des domaines tels que l’aménagement du territoire, de l’énergie, de l’industrie, du bâtiment, du transport et de l’urbanisme, elle entend tenir compte des changements climatiques dans l’ensemble des planifications et des projets qu’elle réalisera.

Les élus comptent mettre de l’avant des actions et des bons coups déjà réalisés ou en cours de réalisation en matière de préservation de l’environnement, consacrer des efforts et des moyens nécessaires dans les domaines qui relèvent de sa compétence et demander aux gouvernements du Québec et du Canada de poursuivre la mise en œuvre d’initiatives permettant d’accélérer la réduction des gaz à effet de serre et l’adaptation aux changements climatiques.

Des gestes pour la planète

Un premier geste en ce sens a été proposé par le maire de La Visitation-de-Yamaska qui souhaite que la MRC mette sur pied un réseau de covoiturage pour les déplacements des élus aux séances de travail et aux conseils qui ont lieu chaque mois.

Ainsi, le maire du village le plus éloigné embarquerait trois ou quatre autres en passant. Ce qui réduirait du coup les empreintes écologiques des séances du conseil, où chacun voyage séparément. «Ce serait une façon de faire un geste pour la planète, a-t-il plaidé. Parce qu’après avoir dit ça (la Déclaration d’urgence climatique), on s’en retourne tous chez nous avec nos voitures.»

Son idée doit d’ailleurs être étudiée et un incitatif financier serait offert aux conducteurs qui prennent leur auto. Les frais de déplacement qui seraient ainsi économisés auprès des autres pourraient par la suite être réinvestis dans un projet environnemental comme les bandes riveraines, a-t-on proposé.

Le comité environnement de la MRC de Nicolet-Yamaska entend également regarder de plus près les différents programmes de mesures d’adaptation et de lutte aux changements climatiques, dont Municipalité pour l’innovation climatique et Climat Municipalité.

Par la suite, les municipalités seront relancées pour voir si elles ont des projets ou des opportunités qui peuvent être mises en place telles que l’acquisition de véhicules électriques en autopartage, des analyses, etc. «Ce sont des leviers financiers intéressants pour mettre en place les mesures conformément à la Déclaration que vous avez adoptée», a soutenu le directeur général, Michel Côté.

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Me notifier des
trackback

[…] Après la MRC de Nicolet-Yamaska, la semaine dernière, c’est au tour du conseil des maires de la MRC de Bécancour d’adopter une résolution […]