Une solution innovante pour soutenir les hirondelles de rivage

Par Frédéricke Gervais
Une solution innovante pour soutenir les hirondelles de rivage
Le lac Saint-Pierre

LAC SAINT-PIERRE. Le Comité ZIP du lac Saint-Pierre a innové cet été en construisant un nouveau modèle de nichoir à hirondelles. Le comité espère accueillir ses premiers pensionnaires au printemps prochain.

La structure de bois a été installée près des rives sur l’Île de Grâce, afin de soutenir les colonies d’hirondelles dont les populations sont en fort déclin au Canada.

L’hirondelle de rivage, une espèce menacée

Tout comme les insectivores aériens, dont la population a chuté de 59 % au Canada depuis 1970, l’Hirondelle de rivage est en grande difficulté. Espèces menacée ayant perdu 98 % de ses effectifs durant la même période, les causes de son déclin ne sont pas claires, mais l’équipe soupçonne la perte d’habitats via les projets de stabilisation des berges, l’exploitation commerciale de sablières, le dérangement des lieux de nidification, l’urbanisation et le déclin des insectes.

Un problème commun

Les Hirondelles noires sont elles aussi en situation préoccupante. Entre 1970 et 2014, les populations de cette espèce ont chuté de plus de 90% au Québec. La création d’un nichoir pour les Hirondelles noires a été également installé.

Les oiseaux occupent une place prépondérante dans la biodiversité de ce lieu. Nourriture pour certaines espèces, contrôle des insectes indésirables et pollinisation d’espèces végétales ne sont que quelques exemples de leurs utilités dans l’écosystème. C’est pourquoi le Comité ZIP trouve important de réaliser des projets venant à les soutenir.

Ce deux projets ont été réalisés grâce au soutien du Fonds d’action Saint-Laurent (FASL) par le biais du programme maritime pour la biodiversité du Saint-Laurent en collaboration avec le Gouvernement du Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires