Une serre huit pieds sous terre

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Une serre huit pieds sous terre
Félix Grimard et Paméla Guay-Tremblay (Photo : Marie-Eve Veillette)

FORTIERVILLE. Été comme hiver, Félix Grimard et Paméla Guay-Tremblay descendent huit pieds sous terre pour récolter leurs fruits et légumes frais. Juste à côté de leur maison de Fortierville, ils ont construit une serre sous-terraine qui a de quoi faire écarquiller les yeux!

À l’intérieur, c’est l’abondance. On se croirait presque en Amazonie tant la verdure est éclatante. Au moment de notre visite, le jeune couple y cultivait environ 25 variétés de légumes et de fruits, dont plusieurs exotiques (oranges, citrons, ananas, papayes, etc.), et envisageait doubler ce nombre à moyen terme.

Dans cette serre spéciale, tout pousse à une vitesse phénoménale. Tellement, en fait, que les propriétaires font presque trois récoltes par année. «C’était le premier hiver de notre serre, l’hiver dernier, et on en a profité pour faire des tests. On a remarqué que quelques plantes entraient en dormance, mais que la plupart continuaient de produire», raconte Paméla.

Selon ses estimations, la serre permettrait à sa famille d’être autosuffisante dans une proportion de 70% à l’année longue. Il faut dire qu’en raison de l’espace, le couple a dû faire des choix en ce qui a trait aux fruits et aux légumes qu’il souhaitait cultiver.

Par exemple, ces jeunes parents ont décidé de ne pas cultiver de pommes de terre. Une décision notamment motivée par le fait que celles du Québec sont accessibles partout, à l’année, ce qui leur permet d’encourager l’achat local; une valeur profondément ancrée chez eux.

Des murs en pneus recyclés

La construction de la serre a débuté à l’été 2017 et s’est terminée à la fin de l’été suivant. Un projet de longue haleine, car il ne suffit pas ici de creuser un trou pour ensuite lui ajouter un toit.

Pour assurer une solidité à toute épreuve à la construction, environ 350 pneus usagés de toutes tailles ont été remplis de sables et empilés en forme de V pour servir de structure à la serre. Ces pneus, récupérés du garage familial, ont aussi été recouverts d’une membrane spécialement conçue pour empêcher qu’ils ne se dégradent avec le temps.

«Ils servent d’isolant, explique Paméla Guay-Tremblay. Ils emmagasinent la chaleur, puis la dégagent lorsqu’il fait froid, ce qui crée une énergie verte. On n’a pas besoin de chauffer. C’est d’ailleurs une des raisons qui expliquent pourquoi on a utilisé ça comme matériau.»

Mettre en place cette structure inusitée n’a pas été un jeu d’enfant. Dans les débuts du projet, le couple a tout démoli pour recommencer son empilade de pneus. Une fois la structure sous contrôle, il s’est attaqué au toit. Celui-ci est constitué d’une double toile de plastique, installée sur des fermes de toit fabriquées à la main qui reposent sur une petite fondation de béton bordant le trou. De la rue, on dirait une immense tente blanche.

La serre occupe une surface de 28X35 pieds. La superficie cultivable, à l’intérieur, s’élève quant à elle à 22X30 pieds. Pour maximiser l’espace, des bacs surélevés ont été installés et le couple prévoit utiliser les fermes de toit comme support à d’éventuelles plantations.

***

Entrer… par le toit

La fameuse serre souterraine à Fortierville

Pour entrer dans la serre, on passe par le toit, où une porte a été installée. Un petit escalier en coin longe la fondation de pneus jusqu’au sol, qui a été recouvert de deux tonnes de copeaux de bois mélangés avec des minéraux.

«Ça nous permet d’avoir un meilleur contrôle de l’humidité et ça aide à garder un pH neutre et à éviter les maladies», mentionne Félix Grimard.

Il précise aussi que la profondeur de la serre se situe au moins deux pieds au-dessus de la nappe phréatique pour éviter le risque d’inondation. «Tout a été calculé.»

Les deux toiles qui forment le toit sont séparées par une chambre d’air, qui favorise l’isolation. Devant la porte, à l’autre extrémité de la serre, se trouve une fenêtre ouverte en permanence, l’été, pour laisser entrer un courant d’air et permettre aux abeilles d’aller à l’intérieur pour polliniser les fleurs. «C’est important qu’il y ait de la vie en-dedans», mentionne Paméla.

La prochaine étape consistera à installer un système d’irrigation qui permettra de récupérer l’eau de pluie. Il sera fait maison.

Amener de l’exotisme à la maison

Pour réaliser sa serre, le couple s’est inspiré de la méthode Walipini,  populaire en France, et des Earthships américains, qui sont des habitations semi-enfouies et conçues avec des matériaux recyclés.

Avant de se lancer dans la construction, il a fait les démarches nécessaires auprès de la municipalité (demande de dérogation et de permis) et d’Environnement Canada, à qui il a dû fournir un plan du projet, incluant les mesures qu’il pensait mettre en place pour protéger les pneus recyclés. «Ils nous ont ensuite envoyé une série de conditions et de normes à respecter et on a pu aller de l’avant.»

Le couple de Fortierville se dit par ailleurs choyé d’habiter cette municipalité, qui a porté une oreille attentive au projet. «Certaines municipalités refusent ce genre de chose, alors on est bien chanceux d’avoir pu profiter d’une telle ouverture.»

Au total, Félix Grimard et Paméla Guay-Tremblay ont investi 8000$ dans leur projet. Ils estiment toutefois que sans le support de la famille (prêt d’équipements et «jus de bras», notamment), ils auraient déboursé le double de ce montant.

«L’investissement sera rentabilisé sur cinq ans, prévoit Paméla. On a recyclé beaucoup de choses, alors ça aussi, ça enlève un coût.»

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
67 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Robert Chrétien
Robert Chrétien
1 année

Fascinant. Bon succès.

Françoise St-Hilaire
Françoise St-Hilaire
1 année

Félicitations, pour votre énergie,bonne chance.

karine
karine
1 année

Wowww vraiment je vous leve mon chapeau pourrai je visité??? bravo!!!!!

Renaud
Renaud
1 année

Félicitations pour votre projet

Caroline Dumas
Caroline Dumas
1 année

Wow!! Quel bel accomplissement!!! Bravo!😘

Léo gagnon
Léo gagnon
1 année

Vous êtes vraiment génial , chapeau a vous

Louis Brault
Louis Brault
1 année

Vraiment intéressant et motivant. Bravo pour l’initiative et pour l’article.

Marcel
Marcel
1 année

Wow très fascinant,j aimerais bien visité,Bonne continuité

Claude Dubuc
Claude Dubuc
1 année

Félicitations pour votre beau projets vert

louise
louise
1 année

Vous n’habitez pas tres loin de chez nous….vous arrive-t-il de temps en temps de faire visiter votre instalation,,,si par hasard on voudrait reprendre l’experience chez nous, histoire de mieux comprendre. Bravo pour votre projet, l’autosuffissance c’est super!

Guay Mario
Guay Mario
1 année

Très tres bon reportage….instructif et original…

Guay Mario
Guay Mario
1 année

Très très bon reportage instructif et originale . ..Merci

dd
dd
1 année

Super idée , j’aimerais bien visité pour plus de renseignements.Merci

Guylaine
Guylaine
1 année

Bravo ! C’est super ! Merci de partager !

Denise Laflamme
Denise Laflamme
1 année

Super très belle entreprise et ce j’aime c’est écologique. Vive le recyclage et de donner deuxième vie aux objets. Encore félicitations à vous deux.😀

Talbot Michelle
Talbot Michelle
1 année

Vous avez fait un excellent choix, avec les changements de températures que l’on connaît qui ne vont pas en s’améliorant ça n’en vaut la peine. Bravo 👏👏👏

Romain
Romain
1 année

Impressionnant! Bravo!

Judith Lajoie
Judith Lajoie
1 année

Vous êtes le futur! … j’aimerais aussi visiter! … j’espère que vous écrirez un ‘comment faire’ … pour ceux qui voudront suivre dans vos pas… bonne chance et merci de partager.

Sylvie
Sylvie
1 année
Répondre à  Judith Lajoie

Moi aussi j’amerais bien un comment faire

Jean Martin
Jean Martin
1 année

Très bonne idée pour expérimenter plein de chose félicitation pour votre ingéniosité.

Melissa Blackburn
Melissa Blackburn
1 année

Wow, vous êtes inspirants

Evelyne Habel
Evelyne Habel
1 année

❤❤❤ Très inspirant! Vous êtes ingénieux , des modèles à suivre! Abondance à votre famile!!! 👍

Louise
Louise
1 année

Super génial. Bravo pour l’ambition et la générosité et précieux temps
Bon succès pour la suite

DANIELLE Chretien
DANIELLE Chretien
1 année

Bel innovation quelque chose de nouveau qui pourrait vous mené très loin et peut être que vous pourriez enseigner à d autres gens comment faire. Bravo.

Nancy
Nancy
1 année

Vous êtes formidables !
J’aurais aimé plus de détails encore ,,,
BRAVO !

Sophie
Sophie
1 année

J’adore le concept.. mon rêve pour le futur.

Philippe CHOTARD
Philippe CHOTARD
1 année

Fantastique !!! Serait-il possible d’avoir des plans ?

benoit
benoit
1 année

jaimerais voir plus de photos svp

benoit
benoit
1 année

plus de photos

nicole lavertue
nicole lavertue
1 année

bravo ,entièrement d accord.quel courage .

Vincent
Vincent
1 année

Content gérez-vous l’écoulement pluvial? Au printemps ça doit monter un peu quand même?

Lise Allaire
Lise Allaire
1 année

WOW! tout simplement! jeune couple avec un bébé et le travail, vous êtes un couple à souligner. Je vous lève mon chapeau.

Francine Lebel
Francine Lebel
1 année

BRAVO pour cette idée géniale. Je vous souhaite beaucoup de succès pour l’avenir.

Lucille
Lucille
1 année

Super !!! et j’espère que nos dirigeants seront de plus en plus aidants pour ce genre de projet .

Bravo pour votre initiative et votre persévérance !

Murielle Bélanger
Murielle Bélanger
1 année

Nous sommes des sexagénaires avec une éducation de préservation et récupération. Nous sommes tellement heureux de votre créativité. Vous êtes l’avenir !!!

Sophie
Sophie
1 année

Wow très intéressant ns avons un projet semblable serait il possible de vs visiter pour partager quelques idées

Marie-Jeanne Gagnon
Marie-Jeanne Gagnon
1 année

Félicitations quelle imagination et recherche. Un bel exemple de création et retour à la nature

Mehdi
Mehdi
1 année

Bsr vs av fy un peu mon reve merci a moi de planges voila

Nadine Schmitt
Nadine Schmitt
1 année

Génial votre projet. J’espère qu il y aura d autres nouvelles plus tard. J aurais bien aimer voir des photos de vos pneus alors en v. J’ai pas bien compris les principe de comment ils sont empilés. Je suis plus visuelle. Fel8xotation pour la superbe idée.

Thierry
Thierry
1 année

Félicitations vous devriez publier vos plans et conseils sur le net afin que d’autres personnes puissent faire de même et sortir du circuit commercial de cette malbouffe qui nous rends malade

Fleur
Fleur
1 année

Bravo !

Stéphane
Stéphane
1 année

👍

Cathy
Cathy
1 année

Quelle idée géniale, vous êtes super. Bonne continuité et beaucoup de succès.

Silvestre
Silvestre
1 année

Salut les cousins ! Alors en France, jamais vu de walipini, cette technique est issue des contrées boliviennes et péruviennes

Gabriel
Gabriel
1 année

Bravo!

Carole Dupuis
Carole Dupuis
1 année

Si vous organisez des visites, j’en serais bien intéressée. ……….. Bravo pour votre beau projet

Éric Laffitte
Éric Laffitte
1 année

Bonjour Félix et Paméla,
C’est vraiment cool comme idée !
avez vous eu des problèmes d’inondation ou avez vous prévu une parade autre qu’être à 60 cm au dessus de la nappe phréatique ?
Que pensez vous du projet après une année d’exploitation ?
Merci.
ÉRIC LAFFITTE
62 ans -Ingénieur civil en France

Marianne Senterre
Marianne Senterre
1 année

Epoustouflant, merveilleux! Félicitations et bonne chance!

M. Bédard de Lac-Mégantic
M. Bédard de Lac-Mégantic
1 année

Je vous félicite et voua admire.

Bryan Turgeon
Bryan Turgeon
1 année

Bonjour a vous, jadmire votre travaille pour votre serre. Ma femme aimerais bcp en construire une, cependant jai une petite question concernant la fonte des neiges au printemps. Avez vous un systeme de drainage quelconte pour ne pas quil y est dinfiltration deau?

Martin
Martin
1 année

Félicitations moi aussi je veux m’en bâtir une