Une randonnée en raquettes interculturelle à Sainte-Monique

Photo de Rédaction - Le Courrier Sud
Par Rédaction - Le Courrier Sud
Une randonnée en raquettes interculturelle à Sainte-Monique
La randonnée a eu lieu au sentier Le Moniquois. (Photo : courtoisie)

COMMUNAUTÉ. Une vingtaine de personnes de toutes origines ont participé à l’activité « Randonnée en raquettes interculturelle » organisée par le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) comté Nicolet-Bécancour et Immigraction Nicolet-Yamaska.

En parcourant le magnifique sentier Le Moniquois à Sainte-Monique, les résidents de la MRC de Nicolet-Yamaska ont pu partager un agréable moment en plein air dans un contexte convivial et propice aux échanges.

L’activité a donné lieu à plusieurs rencontres interculturelles enrichissantes, les participants étant originaires de plusieurs pays. L’équipe du projet Immigraction Nicolet-Yamaska a favorisé les échanges entre les personnes présentes en leur posant des questions afin de briser la glace (ville natale, repas typique, musique préférée, langue maternelle, etc.).

Les participants, les joues rouges et le sourire aux lèvres, ont donc échangé avec enthousiasme tout l’après-midi, autant dans le sentier qu’autour d’un bon chocolat chaud à la fin de la randonnée. Le maire du Village de Saint-Célestin, monsieur Raymond Noël, était également présent pour converser avec les autres participants et faire la randonnée.

Lors de l’inscription à l’activité, il était possible d’emprunter des raquettes gratuitement grâce à la Corporation de développement communautaire Nicolet-Yamaska. Ce service a été fort apprécié, puisque plusieurs personnes en étaient à leur toute première expérience en raquettes. Ces dernières ont été charmées par ce sport d’hiver facile à pratiquer pour toute la famille.

Cette activité a été rendue possible grâce au soutien financier du gouvernement du Québec dans le cadre du Programme Mobilisation-Diversité du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI).Ce programme vise à appuyer les municipalités ainsi que d’autres organismes à but non lucratif dans l’édification de collectivités plus accueillantes et inclusives afin de favoriser la pleine participation, en français, des personnes immigrantes et des minorités ethnoculturelles.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des