Une promenade dans l’histoire… en vingt photos

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Une promenade dans l’histoire… en vingt photos
:Nathalie Houle du CNDA, Mireille Livernoche du Rendez-vous des souvenirs nicolétains et Louis Caron, écrivain. (Photo : Marie-Eve Veillette)

NICOLET. L’exposition permanente «Nicolet, ville aux cent clochers» vient de faire son entrée sur les murs du Collège Notre-Dame-de-l’Assomption.

Bâtie par le Rendez-vous des souvenirs nicolétains, elle présente vingt photographies historiques illustrant des joyaux de la Ville de Nicolet (églises, couvents, chapelles…), dont la plupart sont aujourd’hui disparus. «Il n’y a que trois ou quatre images qui correspondent à des choses d’aujourd’hui», fait remarquer l’écrivain Louis Caron, qui a collaboré de près au projet en rédigeant les légendes des clichés.

«Il y a beaucoup de photos de l’école qui datent d’avant l’incendie, mais aussi d’après. Pour les élèves, c’est intéressant à découvrir», commente Nathalie Houle, porte-parole du Collège.

«Il faut montrer ce qu’a déjà été Nicolet pour s’imaginer ce qu’elle deviendra»

– Louis Caron

Pour le Rendez-vous des souvenirs nicolétains, l’entrée au Collège s’avère une belle percée, lui qui souhaite également faire la promotion de l’histoire locale dans les résidences pour aînés. «Ici, les jeunes vont découvrir l’histoire. Dans les résidences, nos aînés vont se rappeler des souvenirs d’autrefois», soulève Mireille Livernoche, présidente du groupe.

«On se promène dans l’histoire de Nicolet à travers cette exposition, note Louis Caron. C’est un panorama de 1710 à 1955 environ.»

Les photographies ont été sélectionnées parmi les nombreuses recueillies en prévision d’un projet d’envergure qui aurait montré le Nicolet d’hier à aujourd’hui. Un projet qui n’a finalement pas pu voir le jour. «On a travaillé là-dessus durant un peu plus d’un an, jusqu’à ce qu’on s’aperçoive que les endroits et les personnes auxquels était destinée cette très grande exposition ne nous suivaient plus», raconte M. Caron.

En bout de ligne, le travail n’aura pas été vain puisqu’il permet maintenant de mettre en valeur tout l’impact religieux de la Ville de Nicolet… dans une des plus vieilles institutions religieuses de la ville!

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des