Une pétition de 18 noms demande à Nemaska de rester à Shawinigan

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Une pétition de 18 noms demande à Nemaska de rester à Shawinigan
En dépit des 18 noms, l'usine de Nemaska Lithium ira donc s'établir à Bécancour... (Photo : (Photo L'Hebdo - Bernard Lepage))

ÉCONOMIE.  Même si l’annonce du départ de Nemaska Lithium vers Bécancour est connue depuis le début du mois de juin, une pétition contenant 18 noms et demandant « au gouvernement du Québec de prendre les mesures nécessaires afin de maintenir le projet de l’usine sur l’actuel site de Shawinigan » a été déposée le 14 septembre dernier à l’Assemblée nationale. 

C’est la représentante de Saint-Maurice – Laviolette, Marie-Louise Tardif, qui a déposé la pétition initiée par Léon Gélinas, un citoyen de Shawinigan. Au bureau de la députée, on tient à préciser que ce geste ne signifie pas dire que Mme Tardif souscrit à son contenu, mais les règles prévoient que les pétitions adressées à l’Assemblée nationale doivent être parrainées par le ou la députée d’où elles proviennent.

Rejoint par L’Hebdo, Léon Gélinas a expliqué qu’il avait entrepris cette démarche tardivement au printemps en croyant qu’une telle pétition circulait déjà. Lorsque Nemaska Lithium a annoncé le 1er juin que le projet d’usine se ferait dorénavant à Bécancour,  l’élan des signataires s’est arrêté brusquement, ce qui explique le faible nombre de signatures.

La rentrée parlementaire en septembre a cependant obligé Marie-Louise Tardif à terminer la procédure. Selon les règles, la pétition doit ensuite être transmise à la commission parlementaire compétente qui doit décider s’il l’étudie ou non. Dans ce cas-ci, la Commission de l’économie et du travail avait donc à statuer ce mardi 28 septembre sur la marche à suivre.

Porte-parole de l’opposition officielle en économie, PME et innovation, le député libéral Monsef Derraji a déposé une motion à la commission demandant de convoquer devant les membres Guy Bourassa, ex-PDG de Nemaska Lithium, le Centre national en électrochimie et en technologie environnementale (CNETE) et enfin, le maire de Shawinigan.

Étant en majorité au sein de la commission parlementaire (7 des 13 membres), les représentants de la Coalition Avenir Québec (CAQ) ont évidemment rejeté la motion. En dépit des 18 noms, l’usine de Nemaska Lithium ira donc s’établir à Bécancour…

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires