Une personne brave c’est qui pour vous?

Par superadmin

Je me questionne suite à une altercation vécue sur une terrasse un dimanche midi. Cet individu de par ses propos dits hauts et forts dérangeait la quiétude des autres clients. Du coup la terrasse s’est trouvée fortement perturbée, c’est le moins que nous puissions dire.

Violence a été portée à une femme en plein public personne n’a réagi! Cet homme qui n’avait plus toute sa raison a crié, qui je dérange ici!

Pourquoi aie-je été seule avec mon fils de 28 ans à lever nos mains pour lui signifier que oui tu perturbes notre dîner. Ainsi en répondant à cette question nous venions de déstabiliser sa certitude, donc la violence était nécessaire face à nous deux selon lui. Il nous criait dessus, venait vers nous en étant très menaçant, toutes sortes d’évènements se sont déclenchés, ce type ne voulait pas entendre la réponse à sa question.

Mais au fond ce qui m’a dérangé quand j’y pense c’est que nous étions entourés de 15 humains incapables de se positionner face à un homme seul, non armé!

Qui était assis autour de nous finalement, et pourquoi tous et chacun non pas réagi d’un commun accord, pour défendre notre territoire qui comprenait femmes, enfants et gens âgés, sans oublier ceux qui ont osé dire oui à la question cruciale!

Qu’en concluez-vous?

Selon la définition d’un certain dictionnaire être brave c’est… La personne qui ne craint pas le danger.

Alors pourquoi nous étions que deux à ne rien craindre ce midi-là!

Sur ce petit espace que nous nommons terrasse, aucune réaction d’auto défense pour qui que ce soit.

Alors, je vous pose les questions suivantes :

Qu’est-ce être brave pour vous? Qui est brave autour de vous? Est-ce une question de circonstance? Est-ce de naissance? Est-ce que, être brave, parfois frôle la folie ou l’instinct de survie? Défendre son point de vue, dans une occasion urgente est-il considéré être brave?

Vous…auriez-vous levé la main pour dire que oui mon homme tu nous déranges? Bien entendu je n’ai pas la réponse, car je crois qu’il en existe autant qu’il y a d’humains.

Pourquoi est-il mal vu de s’exprimer quand nous nous sentons en danger encore aujourd’hui?

La majorité de mon entourage n’aurait jamais exprimé le dérangement que cela causait à leur quiétude en levant leurs mains, ce qui m’a amené à cette réflexion.

Croyez-vous que si le groupe c’était levé debout et affirmé tous ensemble leur mécontentement nous aurions eu le même scénario?

C’est questionnant n’est-ce pas?

Cet évènement a eu lieu près de vous, dans votre restaurant, dans votre quartier, dans votre ville et puis après… qu’est-ce que cela peut faire si nous n’avons pas tous la même définition du brave en nous, le même accrochage arrivera demain, ailleurs, restons aux aguets de ce que nous sommes ou sommes devenus.

Diane Tousignant

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des