Une nouvelle garderie éducative à Nicolet

Une nouvelle garderie éducative à Nicolet

Claudia McMahon

CONSTRUCTION. Un nouvelle garderie éducative en milieu privé ouvrira ses portes l’automne prochain en plein cœur du développement domiciliaire du Faubourg du Ruisseau, à Nicolet.

L’installation pourra accueillir 46 enfants, dont 10 poupons, dès l’automne prochain. En plus d’un programme éducatif favorisant le développement global et les habiletés sociales de l’enfant, la Garderie du Faubourg offrira un volet multi-sport et un programme d’immersion anglaise pour les quatre ans et plus. Les heures d’ouverture seront du lundi au vendredi, de 7h à 18h.

Les tarifs seront de 39$ par jour pour les 18 mois et plus et 41$ par jour pour les autres. Un outil de calcul disponible au www.garderiedufaubourg.ca permet aux parents de calculer le remboursement anticipé qu’ils pourront recevoir du gouvernement.

«Nous avons eu l’idée de créer une garderie à notre image, la garderie dont nous rêvons pour nos enfants, indique Mélissa McMahon qui a choisi un arbre avec de grandes racines comme logo. Nous désirons solidifier les racines, les bases de chaque enfant. Ce sont des choses invisibles, mais primordiales pour devenir un adulte épanoui.»

Le projet des sœurs Mélissa et Claudia McMahon, qui sont les copropriétaires, est évalué à un million de dollars. Les promotrices ont pu compter sur le soutien financier de la SADC de Nicolet-Bécancour, de Desjardins Entreprises Centre-du-Québec et de Femmessor Centre-du-Québec.

La construction devrait débuter la semaine prochaine près du Havre du Faubourg, grâce à la collaboration des propriétaires du Faubourg du Ruisseau.  Le tout devrait être complété d’ici la fin de l’été.

Le bâtiment de 5200 pieds carrés offrira un milieu spacieux et  lumineux. Il comprendra également un mini-gymnase pour permettre aux enfants de bouger beau temps mauvais temps. À l’arrière une vaste cour sera aussi aménagée à l’arrière.

La nouvelle garderie créera également neuf emplois. Un poste de cuisinière et d’autres d’éducatrices sont à combler afin de compléter l’équipe d’ici l’ouverture.