Une maison ancestrale démolie pour permettre l’agrandissement du théâtre Belcourt

Par superadmin

La maison voisine du théâtre Belcourt, à Baie-du-Febvre, a été démolie le 6 juillet dernier afin de faciliter la réalisation, en 2010, des travaux de rénovation et d’agrandissement de la salle de spectacles, estimés à 2,7 millions$.

La maison démolie, construite avant 1900, a abrité trois générations de la famille Fréchette, notaires de père en fils. Le notaire Urbain Fréchette s’en était porté acquéreur en 1908. Il y a pratiqué sa profession jusqu’en 1945, alors qu’il a été nommé registraire du comté de Yamaska.

Son fils, Lemire Fréchette, lui a succédé. Il y sera notaire de 1945 jusqu’à son décès, survenu en 1980. Le fils de ce dernier, Jean, a alors pris le relais jusqu’en 1986.

Martin Fréchette, fils d’Urbain, premier notaire, âgé maintenant de 96 ans, raconte l’histoire de cette résidence : «Mon père, dit-il, a acheté cette maison d’une famille Côté, de La Visitation. C’était avant la construction de l’église dans cette paroisse. Les Côté avaient construit la maison afin de s’y retirer après les offices à l’église de Baie-du-Febvre. C’était une famille en moyen.»

Contremaître chez Enfouibec, Raymond Lyonnais a souligné que 90% des matériaux qui composaient la maison devraient être revalorisés.

Informations fournies par Rosaire Lemay, de Baie-du-Febvre.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des