Une légende prend forme à Sainte-Gertrude

Une légende prend forme à Sainte-Gertrude

La sculpture a été dévoilée en bordure du boulevard du Parc industriel.

SCULPTURE. Une structure en métal de douze pieds de hauteur représentant un cheval a été dévoilée, jeudi avant-midi, en plein cœur du noyau villageois de Sainte-Gertrude.

L’œuvre a été réalisée par Bernard Giles, un artiste qui compte déjà quelques œuvres du genre sur sa propriété de la Ferme du Joual Vair à quelques kilomètres de la caserne de pompier où le «Colosse» a été inauguré.

Cet animal a été identifié pour représenter le secteur en raison de la présence de nombreuses entreprises équestres dans le secteur de Sainte-Gertrude, dont des fermes et un camping pour les chevaux du Parc régional de la rivière Gentilly.

On souhaite également qu’il serve à donner un élan à ce secteur dans le cadre du processus de revitalisation entrepris en 2015. «Quand j’en étais le président, c’était le secteur où il y avait le plus de membres dans le Chambre de commerce de Bécancour. Il faut lui redonner sa vitalité. J’ai hâte de retrouver Sainte-Gertrude au gallot», a lancé le maire Jean-Guy Dubois lors de l’inauguration.

La sculpture fait également référence à une légende voulant que le plus grand et le plus fort cheval du monde qui aurait vécu à Sainte-Gertrude en 1845. Un animal qui aurait mesuré 17 pieds de hauteur et qui pesait 5 000 livres. Un colosse qui aurait défriché la moitié des terres de Sainte-Gertrude et déplacé un immense rocher qui a servi d’assise au pont du deuxième rang.

En 1891, alors qu’il était avancé en âgé, il affronta et vaincu Louis Cyr lors d’une épreuve de force tenue dans le rang des Ormes devant 1300 personnes. Vers la fin de sa vie, il transporta les imposantes machines à usiner le métal pour les usines de la rue des Châtaigniers, peut-on apprendre sur un panneau installé à proximité.

En étant situé à l’entrée du village, le Colosse aura donc pour mission de démontrer la fierté, la force vivante des résidents du secteur et à générer un sentiment d’appartenance.

La structure a été réalisée au coût de 10 200$ grâce à la collaboration des Équipements Piché, de S.M.D.M. et Galvanisation Québec.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Un besoin dans le monde équestre - Le Courrier Sud Recent comment authors
trackback
Un besoin dans le monde équestre - Le Courrier Sud

[…] régionale (ATR) et le propriétaire de la Ferme du Joual Vair, Bernard Giles. Celui-ci a réalisé la statue du Colosse, un immense cheval, qui représente l’image de marque dont veut se doter le secteur de […]