Une intégration qui laisse des traces à Jean-Nicolet

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Une intégration qui laisse des traces à Jean-Nicolet
Avec l'aide de l'artiste muraliste Maxim Charland, les élèves ont pu exercer leurs talents artistiques sur un autobus scolaire. (Photo : (Photo courtoisie))

NICOLET. C’est avec les objectifs de permettre aux élèves de secondaire 1 de se connaître et de développer des nouvelles amitiés tout en construisant un lien significatif avec leur tuteur que s’est tenue la journée d’intégration de l’école secondaire Jean-Nicolet.

En plus de différentes activités ludiques, les élèves ont pu assister à une conférence inspirante sur le parcours atypique de Maxim Charland, artiste-peintre des arts de la rue. Avec le muraliste, les jeunes ont pu exercer leurs talents artistiques sur un galet et laisser leur trace sur l’autobus scolaire comme symbolique d’ancrage à leur nouvelle école.

 » Se tenant annuellement pour nos nouveaux élèves, la journée d’intégration souligne ce moment marquant qu’est leur passage du primaire au secondaire.  Elle se veut aussi une façon de développer un sentiment d’appartenance à ESJN. Les plus vieux prennent plaisir à animer des jeux et à être responsables de différentes tâches tout au long de la journée.  C’est un grand événement qui implique plusieurs membres du personnel. Dans un premier temps, les élèves ont vécu avec leur groupe tuteur un atelier sur la légende du colibri qui les a amenés à réfléchir sur l’importance de leur implication et de leur impact sur le bien-être collectif. Je tiens donc à remercier tous ceux qui se sont impliqués de près ou de loin », explique Claudia Bourgeois, animatrice de vie spirituelle et d’engagement communautaire à l’école Jean-Nicolet. 

 » Tous les participants se sont dépassés et ont relevé différents défis qui leur sont propres soit par la prise de parole, l’exercice de nouveaux jeux coopératifs, par la mise à l’épreuve de leur mémoire visuelle, par l’exploitation de leurs forces. La journée d’intégration permet de ressentir l’esprit bienveillant et  » funny  » de la grande famille ESJN « , ajoute celle qui exprime à nouveau sa reconnaissance pour les membres du personnel, les élèves animateurs et Alexia Elemond, une des membres de l’équipe média jeunesse de l’ESJN, qui ont contribué au succès de l’activité. (MEV)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Raymonde Morvan-Guévin
Raymonde Morvan-Guévin
28 jours

L’école secondaire Jean-Nicolet a toujours su se démarquer par son ouverture, son dynamisme et son souci d’accueillir chaleureusement toute sa clientèle. J’en suis témoin depuis son ouverture au jour  »un » de son existence! Cette année ma petite-fille y fait son entrée et je la vois déjà s’épanouir. Bravo à toutes les équipes qui ont su y maintenir le même esprit depuis plus de 50 ans!