Une intégration au pas de course

Une intégration au pas de course
"Merci Olivier Lemire pour la course" - Abdeljahid Boulfelfelt (Photo : Stéphane Lévesque)

IMMIGRATION. Encouragé et salué à profusion lors de la Course du blé d’Inde, Abdeljahid Boulfelfelt, qui travaille chez Acier Marquis, s’intègre à merveille à la population de Saint-Célestin.

Abdeljahid Boulfelfelt et son collègue de travail Tarik Zail. Ils sont originaires du Maroc.

«C’est la première que je courais au blé d’Inde. C’est super. Merci à toute l’organisation. Nous sommes très bien appuyés», rapportait Abdeljahid Boulfelfelt quelques minutes après avoir franchi le fil d’arrivée.

Un soutien qu’il ressent également dans son intégration depuis son arrivée au Québec. «J’aime travailler chez Acier Marquis. Les gens sont très gentils et chaleureux. Un jour je vais m’acheter une maison ici», souligne celui qui rêve d’amener sa conjointe et son enfant de 5 ans toujours au Maroc vivre avec lui à Saint-Célestin.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des