Une entreprise de Nicolet construira le Centre d’interprétation écomaritime

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Une entreprise de Nicolet construira le Centre d’interprétation écomaritime
Le chalet de services actuel du parc écologique de l'Anse du Port, à Nicolet, sera bientôt démoli pour faire place au Centre d'interprétation écomaritime. (Photo : Marie-Eve Veillette)

NICOLET. C’est un entrepreneur nicolétain qui aura l’occasion de construire le Centre d’interprétation écomaritime de Nicolet. Le contrat a été octroyé à Therrien Entrepreneur Général, dont les bureaux sont situés sur le boulevard Louis-Fréchette.

On se rappelle que l’appel d’offres lancé le 6 juin dernier par la Ville de Nicolet avait suscité de l’intérêt chez quatre soumissionnaires. Leurs offres ont été étudiées en fonction d’un système de pondération. Le meilleur pointage a été obtenu par Therrien, dont le prix s’élève à près de 568 000$. Il était aussi le plus bas soumissionnaire conforme.

Son mandat consistera, dans un premier temps, à démolir le chalet de service existant, pour ensuite s’attaquer à la construction du nouveau bâtiment, qui aura une superficie de 115 mètres carrés. Les travaux commenceront dans les prochaines semaines.

125 000$ plus cher

Au total, le projet d’implantation du Centre d’interprétation écomaritime coûtera 880 604$. En plus du bâtiment, le projet comprend l’installation d’éclairage, de panneaux d’interprétation, de caméras de surveillance, de mobilier urbain et d’un élément d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement, tel que l’exige la politique en vigueur. Les frais de financement des emprunts, de même qu’une portion d’imprévus s’élevant à 40 000$, sont inclus au budget.

Tout cela coûtera 125 000$ de plus que prévu au départ. «[Cette somme] supplémentaire est due principalement au fait que la main-d’œuvre est plus difficile à trouver ces temps-ci et que les matériaux de construction sont plus chers», expliquait la mairesse en séance publique, la semaine dernière.

Pour éponger l’écart, la Ville puisera à même ses surplus. Le règlement d’emprunt demeurera donc à 583 000$; un montant déjà approuvé. Les gouvernements du Québec et du Canada fournissent quant à eux 172 000$ en provenance de l’enveloppe globale mise à la disposition de la Ville de Nicolet pour le projet de réfection du parc écologique de l’Anse du Port, qui comprenait la réfection de la grande passerelle, complétée en 2018.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires