Une 8e entente de développement culturel à la MRC de Nicolet-Yamaska

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Une 8e entente de développement culturel à la MRC de Nicolet-Yamaska
Pour les années 2021, 2022 et 2023, la MRC de Nicolet-Yamaska offrira de nouveaux spectacles aux aînés de son territoire. (Photo : courtoisie)

NICOLET. En mars dernier, la MRC de Nicolet-Yamaska a signé avec le ministère de la Culture et des Communications du Québec une 8e entente de développement culturel. «Il s’agit de la plus importante des ententes culturelles que nous ayons signées jusqu’à présent», précise la préfète de la MRC, Geneviève Dubois. Totalisant 239 995 $ et prévue pour la réalisation de quatre projets majeurs, cette entente se terminera en décembre 2023.

Une partie de cette somme servira à supporter le milieu et les entreprises culturelles du territoire avec le retour d’un fonds culturel pour encourager des initiatives en culture ainsi qu’une action en collaboration avec l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) afin de développer de nouvelles clientèles pour les grands diffuseurs culturels.

Le troisième projet reprend l’idée développée en 2020 au plus fort du premier confinement, d’apporter du divertissement artistique aux aînés qui habitent en résidences. «Pour les années 2021, 2022 et 2023, nous offrirons de nouveaux spectacles à nos aînés. Mme Dubois ajoute que «ce sont les succès de l’an dernier et les bienfaits relevés par le personnel des résidences qui nous ont convaincus de conserver cette activité».

De plus, la politique culturelle présentement en place connaîtra pour sa part une cure de rajeunissement. «Depuis l’an 2000, nos milieux de vie ont changé et les modes d’expression ont évolué. Nos citoyens n’ont plus les mêmes besoins ou les mêmes attentes face au développement culturel de leurs environnements. Il est grand temps de donner un coup de jeunesse à notre politique culturelle et de nous mettre au goût du jour. D’ailleurs nous abordons ce chantier d’une manière complètement différente puisque non seulement nous le mènerons en collaboration avec L’UQTR, mais surtout, nous y travaillerons en partenariat avec la MRC de Bécancour.»

En terminant, Mme Dubois souligne que «pour la première fois dans une entente de développement culturel, la part de la MRC est moins importante que celle du ministère qui nous appuie à 60%. C’est un soutien supplémentaire accordé par le gouvernement que nous apprécions particulièrement dans cette période d’incertitude économique. On peut aussi voir cela comme un cadeau offert pour nos 20 ans de collaboration avec le ministère de la Culture et des Communications puisqu’en 2023 nous en serons à la vingtième année d’un partenariat ininterrompu. Vingt années! C’est plus long que bien des unions ! Et nous semblons bien partis pour continuer au moins pour un autre 20 ans!».

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires