Un vol à la scie à béton à Sainte-Eulalie

Photo de Sébastien Lacroix
Par Sébastien Lacroix
Un vol à la scie à béton à Sainte-Eulalie
Les voleurs se sont servi d'une scie à béton pour ouvrir la porte du commerce. (Photo : Facebook - Ultramar Sainte-Eulalie)

SAINTE-EULALIE. Le propriétaire de la station-service Ultramar de Sainte-Eulalie s’explique mal qu’il n’y ait toujours pas d’enquêteurs sur le dossier du vol commis à son commerce par deux motoneigistes dans la nuit du 23 au 24 janvier dernier.

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, et visionnée par près de 30 000 personnes, on peut voir les deux individus s’amener sur une motoneige en tirant un petit traîneau. L’un d’eux sort ensuite une scie à béton, la démarre et s’attaque ensuite à la serrure de la porte qu’il réussira à ouvrir.

La vidéo de surveillance a aussi permis d’établir qu’ils ont vidé les deux tiroirs de cigarettes et deux caisses de départ contenant environ 300$ chacune. Au moment d’écrire ces lignes, le propriétaire Stéphane Bilodeau était en train de faire le bilan des pertes avec les assureurs. «On parle d’environ 3000$ à 4000$», indique-t-il.

Une autre vidéo en couleur doit être publiée au cours des prochains jours où l’on peut voir les deux voleurs dans l’arrière-boutique. Ceux-ci avaient toutefois des mitaines, des foulards, des tuques et des lunettes de ski, empêchant d’identifier les deux individus. «Avec la couleur des manteaux, peut-être que ça va donner un coup de main», espère-t-il.

Grâce à la collaboration de nombreuses personnes, le propriétaire a déjà été en mesure d’établir la marque de la motoneige et pratiquement l’année de fabrication. À cela s’ajoute un indice important, c’est-à-dire que le siège est déchiré.

Plusieurs croient également qu’il s’agit de personnes qui résident dans le coin. «À moins que ce soit quelqu’un qui soit descendu de La Tuque pour venir voler à Sainte-Eulalie, mais d’après moi c’est quelqu’un à côté. En plus il n’avait même pas de casques sur la tête, plaide le propriétaire. Il faudrait au moins que les policiers viennent faire des vérifications dans un rayon de dix kilomètres. Tout le monde se connaît, tout le monde sait qui à quel ski-doo».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des