Un pub dans le jubé d’une église

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Un pub dans le jubé d’une église
Pierre Gratton, propriétaire de l'église de Saint-Zéphirin-de-Courval. (Photo : Marie-Eve Veillette)

SAINT-ZÉPHIRIN-DE-COURVAL. Depuis 2018, l’église de Saint-Zéphirin-de-Courval abrite un atelier d’airburshing pour motos et trois appartements. Il y a quelques semaines, le propriétaire Pierre Gratton, y a inauguré un pub bistro dans le jubé, permettant en même temps de transformer une partie de l’église en relais pour motoneigistes et quadistes.

«C’est un bel exemple de conversion [d’église] réussie, lance Michel O. Lemire, président de la fabrique locale. Pierre [Gratton] redonne aux gens du milieu grâce à ce coin restaurant, et il crée de l’emploi. Il a plein d’autres idées et les affaires vont bien. C’est une histoire positive dans notre région.»

L’homme d’affaires originaire de Sainte-Julie est tout sourire et rempli de fierté lorsqu’il nous fait visiter les lieux. «C’est le fun parce que les gens du coin viennent nous encourager. On attire aussi des gens de partout. Pas moins de 1500 motocyclistes sont passés ici l’été passé pour venir voir le concept « église-shop de moto« », se réjouit-il.

Avec l’ouverture du bistro Le St-Zeph, le 18 décembre dernier, il peut maintenant accueillir des visiteurs à l’année longue. «L’hiver, ça fait une belle place où arrêter. C’est chauffé et ça permet [aux motoneigistes et aux quadistes] de se « déshabiller » et de se sécher un peu», commente M. Gratton, qui ouvre son pub cinq jours par semaine, soit du mercredi au samedi.

La décoration du bistro provient en bonne partie d’une collection appartenant à un bon ami atteint d’une maladie dégénérative. «Il a fait le tour de tous les états des États-Unis en moto durant dix ans. Il achetait des chandails en souvenir. Aujourd’hui, il est en chaise roulante. Il m’a donné sa collection pour décorer.»

Un énorme luminaire fabriqué avec de vieilles poulies provenant de la grange d’un agriculteur du village éclaire la petite salle à manger située face au bar. «Elles servaient à monter les balles de foin. Il ne les utilisait plus, alors je les ai récupérées pour faire le luminaire. Il a trouvé ça pas mal beau!», raconte fièrement Pierre Gratton, qui a aussi mis la main sur d’anciennes armoiries de la municipalité pour les transformer en enseigne publicitaire.

L’heureux propriétaire a investi 250 000$ jusqu’à présent dans ses deux commerces (atelier de peinture et pub) et ses trois appartements. Il lui reste encore quelques travaux d’amélioration à effectuer, notamment à l’extérieur du bâtiment et pour moderniser le système de chauffage. «Actuellement, c’est au mazout. Le système est vieux et très énergivore. On va mettre ça au propane; on sauvera beaucoup d’argent.»

Depuis son arrivée à Saint-Zéphirin-de-Courval, l’homme d’affaires a créé six emplois: quatre pour son atelier de peinture et deux pour son pub. Pierre Gratton s’implique également de façon active dans la région. Il a notamment trouvé chaussure à son pied avec le Challenge 255 de Baie-du-Febvre. Il a intégré l’équipe de bénévoles et s’occupe de développer tout ce qui touche le volet «motos» de l’événement.

 

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Marleneddd Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Me notifier des
ddd
Guest
ddd

des photos ?

Marlene
Guest
Marlene

Felicitation Pierre dire que c’est toi qui a fais la peinture sur ma voiture de collection puis est aussi belle .wow j’admire tes projets ….