Un projet de carrefour giratoire qui crée des insatisfactions

Photo de Stéphane Lévesque
Par Stéphane Lévesque
Un projet de carrefour giratoire qui crée des insatisfactions
Jacques Juteau a proposé un feu de circulation à la place d'un carrefour giratoire. (Photo : Stéphane Lévesque)

NICOLET. C’est à l’occasion de la séance du 13 mai que des citoyens du secteur du Bas-de-la-Rivière sont venus demander au conseil municipal de Nicolet de mettre de côté son projet de carrefour giratoire au coin de la rue Ball et la rue Saint-Jean Baptiste.

Ajouté aux quatre arrêts obligatoires et dos d’âne érigés il y a quelques années, il s’agit, selon le texte de la pétition présentée, d’entraves «qui nuisent uniquement aux contribuables de ce secteur qui doivent y circuler de nombreuses fois par jour et ne contribuent en rien à réduire le trafic lors des courtes heures de pointe».

Selon les signataires, le problème de circulation dans ce secteur n’existerait qu’aux heures de pointe. Toujours en préambule de la pétition, on réfère au projet de carrefour giratoire et aux autres mesures du genre comme «… des décisions qui ne visent qu’à dégrader de plus en plus la tranquillité et une qualité de vie que nous sommes en droit de réclamer. Depuis quelques années, nous avons l’impression qu’il existe deux catégories de citoyens à Nicolet, ceux que les élus écoutent (citons le coin Saint-Jean-Baptiste et rue Lasalle où la ville oblige les automobilistes à contourner une bouche d’égouts afin d’épargner aux quelques résidents de l’endroit de devoir endurer le bruit occasionné par le passage des autos en été) et les gens du Bas-de-la-Rivière que les élus refusent systématiquement d’écouter».

Après une première prise de parole proposant un feu de circulation comme solution alternative au carrefour giratoire de la part de Jacques Juteau, la mairesse a rappelé qu’il y avait eu une présentation publique en février qui n’avait pas suscité de controverse. «On est surpris de voir 60 personnes être contre le carrefour giratoire», rapporte Geneviève Dubois qui dit prendre acte de la contestation qui a amené une quinzaine de citoyens à se déplacer pour assister à la séance du conseil municipal.

Cependant, pour la mairesse, il demeure que le grand nombre de véhicules est dérangeant. «On doit diminuer le trafic. Des solutions parfaites, ça n’existe pas. On a une vision globale. Il faut composer avec les différences de point de vue», a-t-elle précisé.

En fin de période de questions, la mairesse Geneviève Dubois a précisé que le carrefour giratoire est encore à l’état de projet. «Ce n’est pas encore fait, il ne s’agit pas d’un projet arrêté. On va revenir avec des suggestions».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des