Un nouveau traitement «connecté»  à la nature pour Le Grand Chemin

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Un nouveau traitement «connecté»  à la nature pour Le Grand Chemin
(Photo : courtoisie)

SAINT-CÉLESTIN. Le Grand Chemin, centre d’aide aux adolescents souffrants de toxicomanie, d’alcoolisme, de jeu pathologique et de cyberdépendance propose une nouveauté dans son programme de thérapies: le projet d’intervention par la nature et l’aventure (INA).

Sous forme d’expédition en forêt durant une période déterminée dans un parc national de la SÉPAQ, qui est partenaire du projet, les intervenants amènent les jeunes à pousser leurs limites et vivre une expérience significative au grand potentiel de guérison et de transformation.

«Les bienfaits physiques et psychologiques que procure la nature sont sans pareil et la Sépaq est fière d’être partenaire de ce nouveau projet. Cette belle initiative du Grand Chemin rejoint entièrement notre désir de connecter plus de jeunes à la nature en facilitant l’accès à des territoires incomparables et en cultivant le goût pour les saines habitudes de vie», a déclaré la vice-présidente à l’exploitation des parcs nationaux de la Sépaq, Catherine Grenier.

«Le contexte de la nature est apaisant pour les jeunes, exprime pour sa part Jessica Bourbonnière, coordonnatrice INA au Grand Chemin. Ça amène le groupe à se rapprocher, à collaborer, à être solidaire et à se dépasser pour faire face aux défis de l’expédition. Ce genre de cohésion est important dans le rétablissement et est plus difficile à atteindre dans un contexte clinique standard. C’est une des grandes forces de l’INA.»

Bien établie et documentée dans les pays anglo-saxons, l’INA est une approche émergente au Québec et fera maintenant partie intégrante des services de l’organisme. Ce complément à la programmation d’intervention permet d’augmenter la motivation et la réussite des jeunes en offrant un contexte qui sort des sentiers de la thérapie traditionnelle.

Cette initiative s’ajoute aux nombreux services gratuits qu’offre Le Grand Chemin, reconnu comme un leader dans le domaine d’intervention pour les adolescents souffrants de dépendance de toutes sortes.

Toujours soucieux de se réinventer et d’être à l’affût des tendances dans le domaine, l’OBNL qui célèbre son 30e anniversaire cette année est la seule institution au Canada qui accueille en hébergement interne des jeunes souffrants de cyberdépendance. Ces derniers constituent actuellement plus de 10 % de leur clientèle et les demandes d’admission sont en constante progression depuis 2014.

OcSobre – Un Défi Santé en entreprise

Source de financement principale qui assure la gratuité des services offerts aux jeunes dans ses 3 centres, Le Grand Chemin propose depuis 5 ans maintenant le Défi OcSobre. Cette offre aux entreprises en fait un programme de santé au travail facile à implanter et très accessible peu importe l’entreprise.

« Le Défi OcSobre prône la sobriété et permet à chacun de choisir son défi personnel. Les participants sont amenés à vivre pendant un mois, à petite échelle, ce que vivent les adolescents du Grand Chemin, aux prises avec une dépendance. C’est l’occasion idéale d’apporter des changements positifs durant tout le mois d’octobre avec comme objectif d’ancrer ses nouvelles habitudes dans le quotidien à plus long terme », explique M. Simon Côté, directeur général de la Fondation Le Grand Chemin.

Parce que le mot « sobriété » est souvent associé dans la culture populaire à l’arrêt complet de l’alcool et des drogues, la réelle définition de la sobriété valorise davantage l’équilibre et la modération sous toutes ses formes. La pause peut donc être complète ou partielle: à chacun son défi!

Pour l’inscription et information sur le défi OcSobre, cliquez ici.

À propos du Grand Chemin

Les centres Le Grand Chemin, situés à Montréal, à Québec et à Saint-Célestin près de Trois-Rivières, offrent des services gratuits de traitement aux adolescents du Québec aux prises avec des dépendances depuis 1989. Les traitements en dépendance de six mois comprennent huit à dix semaines en traitement résidentiel et quatre mois de suivi externe pour travailler la réinsertion sociale et le maintien des acquis. Des services d’accompagnement et des ateliers sont également offerts gratuitement aux familles des jeunes que less centres accueillent annuellement. Autrefois connu sous le nom des centres Jean Lapointe pour adolescents, Le Grand Chemin a accompagné plus de 5000 jeunes et autant de familles depuis maintenant 30 ans. Site web:  www.legrandchemin.qc.ca

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des