Un investissement de plus d’un demi-million à Nicolet

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix

ÉCONOMIE. Près de sept mois après le début des travaux de transformation d’une maison résidentiel sur le boulevard Louis-Fréchette en un petit complexe commercial, Audrey Hébert-Auger peut enfin toucher à son rêve.

Grâce à un investissement de plus de 500 000$, la jeune entrepreneure ouvrira «Les aliments de santé en vrac», le 9 juin prochain, tout près du BMR Covilem qui a ouvert ses portes il y a un peu plus d’un an.

En plus de sa résidence au deuxième étage son commerce sera situé au rez-de-chausséeLe sous-sol abritera les commerces Coiffure Francine Ouellet et Mme Ally soins du corps et de l’esprit. Un autre local est disponible pour un autre service professionnel en lien avec la santé, comme la massothérapie ou la naturopathie. Un vaste stationnement qui entoure le bâtiment est aussi disponible.

Dans son commerce la jeune entrepreneure de 30 ans, originaire de Sainte-Françoise et résidente de Nicolet depuis 5 ans, offrira toute une gamme de produits santé. Elle aura des produits végétaliens, sans gluten, sans arachide, sans soya, et certains qui seront certifiés biologiques.

Des grains, des germes, des légumineuses, des noix, des céréales et des fruits séchés, etc. seront dans des silos libre-service. Toute une gamme d’épices, tisanes et herbes médicinales sera disponible dans des pots. Des pâtes, des huiles seront aussi en vente au poids.

Dans des réfrigérateurs, des produits santé de type prêt-à-manger seront offerts, des mêmes que des produits congelés. Un comptoir de smoothies et de jus sera aussi sur place.

On y trouvera aussi des savons, des cosmétiques, des huiles essentielles et des cosmétiques dans une autre section du magasin.

Pour la santé et l’environnement

L’idée étant de réduire l’enfouissement en vendant en vrac, des sacs en papier bruns biodégradables, des pots en consigne et des sacs faits à la main seront en vente pour ceux qui les auront oubliés.

L’idée derrière le projet d’Audrey Hébert-Auger est de réduire le gaspillage alimentaire et le suremballage, réduire les problèmes de santé et rendre accessible de la nourriture de qualité aux plus de gens possibles.

«La mission de l’entreprise est de fournir une variété d’aliments en vrac qui respectent l’harmonie avec la vie. En pouvant acheter la quantité exacte de nourriture, dans vos propres contenants, promouvoir le «manger sainement» et diminuer le coût de la nourriture biologique via le vrac.

«Nous n’avions pas de commerce comme ça à Nicolet», a rappelé la conseillère Carolyne Aubin. «C’est un nouveau service de proximité pour les jeunes familles et pour les personnes âgées», a fait valoir la présidente de la Chambre de commerce et d’industrie du Cœur-du-Québec (CCICQ), Chantal Lafond.

La jeune entrepreneure a eu l’appui de Desjardins, de la SADC Nicolet-Bécancour, de FemmEssor et de Futurpreneur. Elle a aussi remercié les membres de sa famille qui lui ont donné un précieux coup de main.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des