Un gin au goût de victoire

Un gin au goût de victoire
«Il faut une multitude d’ingrédients pour faire du gin, mais le principal demeure la passion» - Jean-François Rheault (Photo : Stéphane Lévesque)

ÉCONOMIE. L’ancienne caisse populaire de Sainte-Angèle, devenue la Distillerie du Quai, était lieu de célébration le 18 juillet. Pour Jean-François Rheault et ses partenaires, c’est une victoire que l’on fêtait au 14 825, boulevard Bécancour. Un parcours à obstacles qui est maintenant derrière eux au grand plaisir des amateurs de boissons fortes.

Une victoire d’équipe.

«On a eu des problèmes avec ce qui devait être notre fournisseur d’alambic. On a dû changer de cap. L’obtention des permis aura été aussi un travail de longue haleine. On a travaillé fort et là, on est satisfait», souligne Jean-François Rheault, tout en profitant de l’occasion pour souligner l’apport de l’équipe du Quai des brasseurs, de la Ville de Bécancour et d’Entreprendre MRC Bécancour.

Le fait que la distillerie, qui produit actuellement du gin, se trouve à Sainte-Angèle est également source de satisfaction pour le copropriétaire.

«J’ai grandi ici. Je venais faire du BMX sur la rampe de la caisse. Ma première bière, je l’ai prise à quelques pas d’où on se trouve. C’était très important pour moi que la distillerie s’installe à Sainte-Angèle, car je voyais l’effervescence du secteur et je voulais y contribuer».

Notons que le tout premier produit de fabrication de la Distillerie du Quai, le Supersonic London dry gin, est vendu sur place. On le trouve également sur les tablettes de la Société des alcools du Québec. Éventuellement, on devrait également produire de la vodka et whisky à Sainte-Angèle.

Pour connaître tous les détails concernant les heures d’ouverture, la programmation musicale, les produits et nouveautés, on peut se rendre sur : https://www.facebook.com/distillerieduquai/

 

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des