Un été dans le comté

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Un été dans le comté
Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel. (Photo : Marie-Eve Veillette)

BÉCANCOUR. Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, envisage passer l’été dans son comté.

Il est bien conscient que le contexte lié au coronavirus rend l’été 2020 peu propice à de la représentation, étant donné le nombre restreint d’activités sociales à l’affiche.

«Je vais compenser en restant ici plus longtemps. Je ne prendrai pas de grosses vacances. Je vais plutôt prendre des journées de repos», confie celui qui a notamment l’intention d’aller à la rencontre des citoyens dans les campings de la région. «J’aime bien faire du camping, alors je vais essayer d’en visiter quelques-uns.»

«Je vais aussi magasiner localement, ajoute-t-il. Ce sera une belle occasion de voir des gens.»

Louis Plamondon Portrait Officiel / Official Portrait
Ottawa, ONTARIO, Canada le 12 November, 2019.
© HOC-CDC
Credit: Mélanie Provencher, House of Commons Photo Services

Tirer le meilleur de la situation

Même son de cloche chez le député fédéral Louis Plamondon, qui entend lui aussi tirer le meilleur de cet été particulier.

«Les marchés rouvrent; je vais magasiner», lance-t-il avec enthousiasme, ne baissant toutefois pas la garde concernant la seconde vague de COVID-19 et les gestes barrières: «Jamais sans mon masque dans les lieux publics», prévient-il.

L’élu de Bécancour-Nicolet-Saurel confie par ailleurs avoir hâte de retrouver le rythme habituel au terme du déconfinement graduel. Il ne s’en cache pas: «rester confiné et se contenter des courriels a été très difficile».

(Avec la collaboration de Godlove Kamwa)

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des