Un concours d’habiletés animé par Rodger Brulotte

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Un concours d’habiletés animé par Rodger Brulotte
Le commentateur sportif Rodger Brulotte.

SAINT-LÉONARD. C’est-ce soir, le 30 juillet à 19h30, au stade Jean-Yves Doucet de Saint-Léonard-d’Aston qu’aura lieu le concours d’habiletés animés par nul autre que Rodger Brulotte, le président d’honneur du Championnat canadien de balle rapide des moins de 23 ans.

Le concours sera divisé en trois épreuves soit la course solo, le lancer sur les buts et, bien sûr, le concours de circuits.

Pour la course solo, chaque équipe nommera son meilleur coureur qui devra toucher tous les buts aussi rapidement que possible. Le chronomètre sera mis en marche dès que le coureur quittera le marbre et s’arrêtera quand il aura touché aux trois buts. Si un coureur passe près d’un but sans y toucher, son équipe est automatiquement éliminée. Si deux équipes finissent avec un temps identique, celles-ci reprendront l’épreuve.

L’épreuve du lancer sur but mettra en vedette quatre joueurs par équipe: un receveur, un joueur de premier-but, un joueur de deuxième-but et un joueur de troisième-but. L’idée est de faire tourner la balle le plus rapidement possible entre les joueurs d’avant-champ.

Le receveur lancera la balle d’abord au joueur de premier-but, qui la lancera au joueur de deuxième-but, qui la lancera au joueur de troisième-but, qui la lancera ensuite au receveur.

Ce dernier répète la manœuvre en sens inverse, la balle passant d’abord au joueur de troisième-but, au joueur de deuxième-but, au joueur de premier-but pour revenir au receveur.

Au départ, la balle est posée sur le marbre. Le chronomètre est mis en marche dès que le receveur la touche. Chaque fois qu’un joueur reçoit la balle, il doit poser le pied sur son but avant de faire le relais au suivant. Si un joueur ne respecte pas cette consigne, l’équipe est automatiquement éliminée de l’épreuve. Elle est aussi disqualifiée si la balle est échappée ou touche le sol. Si deux équipes finissent avec un temps identique, celles-ci reprendront l’épreuve.
Pour le concours de circuits, chaque équipe sera représentée par deux frappeurs et un lanceur. Le frappeur ne peut recevoir que des balles lentes de son propre lanceur, tout lancer rapide conduisant à l’élimination de l’équipe.

Le frappeur ara droit à trois retraits. C’est-à-dire tous les coups frappés qui ne sont pas des coups. Le nombre de circuits des deux frappeurs constituera le score final. En cas d’égalité entre deux équipes, les équipes auront un lancer jusqu’à ce qu’il y ait un circuit déterminant l’équipe gagnante.

Pour chaque épreuve, les points seront attribués aux équipes selon le classement final de leurs représentants, soit 20 points pour une première place, 15 pour une deuxième, 12 pour une troisième, 9 pour une quatrième, 8 pour une cinquième, 7 pour une sixième, 6 pour une septième, 5 pour une huitième, 4 pour une neuvième, 3 pour une dixième, 2 pour une onzième et 1 pour une douzième.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des