Un avant-goût de la politique provinciale pour un Bécancourois

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette

POLITIQUE. Du 2 au 6 janvier dernier, le Bécancourois Philippe Dumas prenait part à la 33e législature du Parlement étudiant du Québec.

Il s’agissait pour lui d’une troisième participation à cette activité qui est, en fait, une reconstitution des travaux de l’Assemblée Nationale. Il représentait la circonscription de Nicolet-Bécancour au sein du Caucus des Rouges et agissait à titre de ministre de la Culture et Leader en chef à l’Opposition. Une autre Centricoise participait à l’exercice, soit la Drummondvilloise Lina Heckenast, qui oeuvrait au sein du caucus des journalistes.

Au total, ce sont plus de 140 jeunes issus des quatre coins du Québec qui siégeaient à la place des élus dans l’enceinte de l’Assemblée nationale.

Durant la semaine, les caucus des «Bleus» et des «Rouges» ont présenté six projets de loi, deux budgets et deux projets de livre, qui portaient notamment sur la santé, l’environnement et l’éducation. Les deux caucus ont formé tour à tour le gouvernement et l’opposition officielle.

«Les défis que les participants relèvent [lors du Parlement étudiant du Québec] sont nombreux. Ils doivent prononcer des discours dans le Salon bleu, défendre leurs projets de loi en commission parlementaire ou encore faire face à la critique des médias », explique Francis Bouchard, président du conseil d’administration de l’Assemblée parlementaire des étudiants du Québec, l’organisme derrière cette initiative.

Le quatrième pouvoir avait aussi sa place dans le Salon bleu lors du Parlement étudiant du Québec. L’équipe des journalistes a produit deux journaux distincts chaque jour ainsi que des reportages et capsules vidéo. Cette vingtaine de correspondants parlementaires en herbe a alimenté les débats tout au long de la simulation.

Les 140 participants du Parlement étudiant du Québec étaient des étudiants en science politique, droit, pharmacie ou journalisme ou encore jeunes professionnels intéressés à comprendre le fonctionnement de notre démocratie au Québec et à pratiquer la participation citoyenne.

Philippe Dumas
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des