Un artiste en résidence au Complexe Chez Boris

Photo de Rédaction - Le Courrier Sud
Par Rédaction - Le Courrier Sud
Un artiste en résidence au Complexe Chez Boris
L'artiste Philippe Leblanc, alias PLEB. (Photo : courtoisie)

SAINT-LÉONARD-D’ASTON. Un tout nouveau programme de résidence d’artiste voit le jour au Complexe Chez Boris de Saint-Léonard-d’Aston et c’est l’artiste Philippe Leblanc, alias PLEB, qui l’inaugurera.

PLEB est un artiste multidisciplinaire de Drummondville dont on a pu voir les œuvres lors de l’exposition présentée Chez Boris en marge du Salon des vins, bières et spiritueux les 3, 4 et 5 mai derniers. Autodidacte, PLEB utilise des techniques mixtes et transpose ses émotions en peintures, sculptures et dessins depuis maintenant vingt-cinq ans.

Dans le cadre de ce programme de résidence, Chez Boris met gracieusement à sa  disposition l’Espace A qui offre, dans une ambiance trash industrielle,  une quiétude, une  luminosité et une dimension exceptionnelles. L’artiste y exposera par la suite les œuvres réalisées, lors des Journées de la Culture, les 27-28-29 septembre.

«Je vais pouvoir m’isoler à volonté dans cet espace qui m’inspire déjà, explique Philippe Leblanc, qui a pris possession des lieux ces derniers jours. Je souhaite notamment produire de plus grands formats et ce lieu unique me permettra de le faire sans contraintes.»

Le programme de résidence d’artistes était vivement souhaité par le propriétaire des lieux, Denys Guévin. «Dès que j’ai acheté cet ancien  bâtiment désaffecté de la NASH Shirt, j’ai souhaité en faire notamment un lieu de création grâce à des résidences du genre. Déjà, quatre peintres ont exposé ici.   PLEB  en était et il a tout de suite été séduit par l’opportunité de nos espaces créatifs.  On  boucle la boucle, en quelque sorte», se réjouit-il, constatant qu’en quelques années, l’ancienne NASH soit devenue  un carrefour non seulement communautaire et sportif, mais également culturel.

Rappelons que le bâtiment abrite également des terrains de jorkyball en plus d’héberger  l’organisme communautaire Ludolettre.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des