«Tous pour un chalet»: les Roses terminent deuxièmes

Manon Toupin

«Tous pour un chalet»: les Roses terminent deuxièmes
Les deux Audrey ont participé à l'émission «Tous pour un chalet» (Photo : gracieuseté)

RÉGIONAL. Finalement, l’équipe des Roses de l’émission  » Tous pour un chalet  » a fini deuxième à la dernière émission présentée mardi soir (16 novembre). En entrevue au lendemain de la diffusion, les deux filles de la région ont indiqué être très satisfaites de leur performance.

Audrey Girouard et Audrey (Dédé) Perron sortent donc grandies de toute cette expérience vécue l’été dernier, alors qu’elles ont participé à cette téléréalité qui consiste en la construction d’un chalet, grand prix final (https://bit.ly/3cjLC1a). Elles n’ont peut-être pas remporté ledit chalet, mais ont vécu toute une expérience.

Lors de la dernière épreuve d’une durée de 5 h 30, soit la construction d’un pavillon extérieur, elles ont tout donné ce qu’elles avaient. Cela n’aura pas été suffisant pour l’emporter sur leurs adversaires (qui sont aussi devenus des amis), l’équipe Marine. Davantage à l’aise avec les travaux de finition, les deux femmes ont dû lever des murs et poser du bardeau, ce qu’elles n’avaient pas fait auparavant.

Si elles n’ont pas gagné le chalet, elles repartent toutefois avec une roulotte de camping d’une valeur de 29 000 $. Et l’assurance de pouvoir utiliser un peu le chalet sur lequel elles ont tant travaillé puisque les gagnants les ont invitées à venir y séjourner.

Pendant tout le tournage, l’été dernier, elles ont vécu des montagnes russes d’émotions. Pour Audrey Girouard, particulièrement. En effet, celle-ci a perdu sa grand-mère et son grand-père pendant les 21 jours de tournage et n’a ainsi pu assister à leurs funérailles (l’équipe de l’émission lui avait laissé le choix d’y aller ou non). D’un autre côté, elle a eu droit à une demande en mariage à un autre moment, soit lors d’un privilège confort qui s’est traduit par un souper de Noël avec un cadeau provenant des proches des participants. Audrey a, à ce moment, reçu une bague de fiançailles avec un simple mot :  » Veux-tu encore? « , provenant de son amoureux.  » Le mariage aura lieu le 24 juillet 2022, soit la même date que celle du mariage de mes grands-parents décédés pendant le tournage « , a-t-elle partagé.

Deux femmes fières d’être en finale

Si l’émission leur a permis de se dépasser, les deux femmes sont particulièrement fières de s’être rendues en finale (c’est la première fois que deux femmes y parviennent dans cette émission). Elles sont passées à travers les 11 étapes de construction avec brio et elles ont fait de leur mieux jusqu’à la fin.  » La récompense, c’est d’être allées en finale et d’avoir pris notre place. Nous ne sommes pas perdantes, nous sommes deuxièmes « , ont-elles insisté. C’est vrai qu’elles ont été choisies parmi 600 équipes au départ et lors du test manuel, à Montréal, pour voir si elles savaient manier le marteau, les deux Audrey ont obtenu le meilleur résultat, ce qui n’est pas une mince victoire avant même de commencer le tournage.

Le pire pour les deux dans toute cette aventure, ont-elles confié, aura été d’être séparées de leurs proches pendant plusieurs semaines. Et juste en dessous de cette séparation vient la nourriture servie pendant le tournage, pour Dédé surtout. Celle-ci a expliqué qu’elles devaient se nourrir à partir de boîtes de conserve qu’elles sont toutefois parvenues à cuisiner tant bien que mal.

Une épreuve épuisante

Cela fait déjà quelques mois que le tournage est terminé, mais les efforts donnés pendant celui-ci font en sorte que les deux femmes ne sont pas encore remises de leurs émotions et de leur fatigue.  » Et chaque semaine, pendant la diffusion, on replongeait dans l’émotion « , expliquent-elles.

En effet, si le stress des étapes et des épreuves pendant le tournage était grand, il l’était encore lors de l’écoute des émissions, ne sachant pas ce que l’équipe avait choisi de diffuser ou non.

Mais au final, elles n’ont que de bons mots à l’égard de tous les membres de l’équipe de l’émission qu’elles ont appris à connaître.  » Nous étions bien encadrées, ne sachant jamais quelle heure il était (pas de téléphone ni de télé non plus pour savoir ce qui se passait à l’extérieur). On nous disait de nous lever, de manger, etc. « , relatent-elles.  » Les défis étaient difficiles, mais je me sentais comme au camp de jour « , a mentionné Dédé.

En plus, elles demeurent de bonnes amies que cette expérience d’une vie, comme elles le disent elles-mêmes, aura rapprochées.  » C’est sûr qu’il y a des matins où je n’étais pas parlable. À un moment donné, la tension monte. Mais on s’est mêlées avec d’autres équipes et sommes restées nous-mêmes « , indique Audrey.

Elles sortent donc de l’aventure  » Tous pour un chalet  » la tête haute.  » On n’a pas laissé la première place facilement « , terminent-elles.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
normand Gravel
normand Gravel
18 jours

elles le meritaient autant que les bleus bravo a elle en plus elles sont meilleur que moi chapeau