Tolba: Le sentier de toute une communauté

Par superadmin

Après plusieurs mois de durs labeurs, le sentier Tolba est maintenant ouvert au public en bordure de la rivière Saint-François, à Odanak.

Michel Durand, coordonnateur du projet, n’était pas peu fier d’enfin couper le ruban du sentier le 24 août dernier, jour de l’inauguration officielle, en compagnie de représentants du conseil de bande et de l’équipe d’Environnement et Terre d’Odanak, qui a piloté le dossier.

«Je veux que les gens se sentent libres de venir y marcher, que ce soit leur sentier à eux aussi, qu’ils se l’approprient», souligne M. Durand.

Le Sentier Tolba est un sentier d’interprétation qui s’étend sur 1,2 km et qui met en vedette les plantes médicinales waban akiak ainsi que la faune présente dans le boisé avec comme thème central la tortue « tolba ».

En effet, c’est dans le but de protéger cet animal, qui tient une place prédominante dans la culture de la Première Nation Waban Aki, que le « projet Tortue » est né en 2007.

Depuis, celui-ci a permis d’acquérir des connaissances sur ce reptile, de faire des aménagements pour le protéger et de créer un sentier permettant de rencontrer cet animal dans son habitat.

D’ailleurs, afin de le protéger, l’équipe de Michel Durand a aussi installé une clôture de contournement d’une longueur de 500 mètres à proximité du marais où elles nichent pour éviter qu’elles se fassent écraser sur la route, en plus d’aménager un site de ponte artificiel.

Parallèlement, un vaste inventaire de la faune et de la flore a été réalisé dans le secteur. En tout, on a répertorié 140 espèces d’oiseaux et, dont certaines font partie de la liste des espèces en péril, dont le pygargue à tête blanche et des aubépineraies, ainsi que 13 espèces de moules, dont huit font partie des espèces en péril.

Pour réaliser l’ensemble du projet, 300 000$ ont été investis, entre autres pour la construction d’un pavillon, d’un belvédère, d’un trottoir ainsi que de panneaux d’interprétation.

Le sentier est situé près du Musée des Abénakis.

Une deuxième étape à venir

Dans les prochains mois, M. Durand travaillera sur un projet entourant l’animal emblématique de sa communauté: l’esturgeon jaune. Tout en spécifiant que tout n’est pas encore ficelé, le passionné d’écologie affirme plancher sur la construction d’une infrastructure dédiée à ce poisson en péril. Elle serait érigée dans le même secteur que le sentier Tolba et le concept comprendrait un volet culturel relatif aux contes et légendes entourant l’esturgeon jaune. Il estime que ce projet nécessitera un investissement d’environ 100 000$.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des