Tempête: plus de peur que de mal au Centre de la biodiversité à Bécancour

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Tempête: plus de peur que de mal au Centre de la biodiversité à Bécancour
La tempête a touché la forêt du Centre de la biodiversité de Bécancour (Photo : courtoisie)

BÉCANCOUR. La tempête qui a frappé Trois-Rivières et les environs mardi  dernier a causé des dommages à Bécancour, dont au Centre de la biodiversité, dans le secteur de Sainte-Angèle-de-Laval. Des arbres ont été cassés dans la forêt qui borde le Centre et dans laquelle est installé le circuit de jeu interactif L’écho des origines.

Heureusement, celui-ci a été épargné. «Un gros arbre est tombé entre les boîtes de courant et un décor. Il est tombé pile où il fallait qu’il tombe. Ça n’a rien brisé des installations. On est soulagé», souligne Carole Bellerose, directrice générale du Centre de la biodiversité.

Des arbres devront toutefois être coupés, ajoute-t-elle: «On n’a pas le choix parce qu’ils sont comme en en suspens dans les airs. Un bûcheron est censé passer. On a demandé l’aide du Groupement forestier de Nicolet-Yamaska. On soupçonne qu’un endroit pourrait être dangereux. Il faudra régler la situation d’ici demain après-midi (vendredi), car on commence notre rodage demain soir. Autrement, il faudra remettre ça.»

La saison officielle de L’écho des origines débute le 24 juin. D’ici là, des groupes de proches et d’intervenants issus des milieux culturel et touristique vont tester le produit, qui propose une mouture améliorée de la version initiale lancée en 2019. «Ils vont nous aider à le mettre d’aplomb. On va accueillir des groupes vendredi et samedi, ainsi que de mardi à dimanche prochain. Ça va aussi permettre au personnel et aux bénévoles de se pratiquer.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires