Stanstead attend Joliane Tremblay

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Stanstead attend Joliane Tremblay
Joliane Tremblay, gardienne de but des Broncos de l’École secondaire La Découverte, poursuivra son hockey du côté de Stanstead la saison prochaine. (Photo : Stéphane Lévesque)

BÉCANCOUR. Joliane Tremblay est jeune et dotée d’un talent devant le filet. Un talent qui vient de lui ouvrir les portes vers un de ses plus grands rêves. En effet, la native de Saint-Grégoire s’est vu offrir un contrat à Stanstead, une école de renom.

La gardienne de but des Broncos de l’École secondaire La Découverte ira donc rejoindre le programme Varcity Girls Hockey qui fait partie du Top-5 nord-américain en tant que programme scolaire préparatoire (school prep program). La formation féminine est d’ailleurs en quête d’un 6e championnat consécutif.

«Je les ai approchés puisqu’Alexia Moreau joue déjà là, soit une ancienne des Rafales de la Mauricie. C’est une des écoles les plus renommées et les filles gagnent presque chaque tournoi de la ligue à tous les ans», explique-t-elle.

«À cause de la COVID-19, je n’ai pas pu visiter, mais j’ai parlé avec le coach (Logan Vanasse) et il m’a demandé pourquoi je choisirais leur école? Il m’a ensuite expliqué comment ça fonctionne là-bas, contre qui je jouerais et où je jouerais.»

Bien que ce ne soit pas encore officiel, la jeune cerbère devrait s’aligner avec la formation des secondaires 3-4-5.

«C’est la meilleure opportunité que je pouvais avoir et je serai toujours reconnaissante envers le programme ici (les Broncos de l’École secondaire La Découverte). C’est grâce à ce programme que je me suis rendue là et ce sont eux qui m’ont préparée à aller là», ajoute-t-elle.

Son responsable de programme des Broncos, formation de la Ligue hockey préparatoire scolaire, André Alie, n’est pas vraiment surpris que sa protégée se voit offrir une telle opportunité.

«On est très content pour elle parce que pour les filles, on sait que c’est pas mal le collège le mieux coté en Amérique du Nord», confie-t-il. «Joliane (Tremblay) pourra poursuivre ses études là-bas, ce qui lui donnerait trois ans pour se faire valoir et peut-être recevoir des offres de scolarship ou des bourses universitaires. Toutes les filles qui jouent là réussissent à percer dans la National collegiate athletic association (NCAA) et ce serait une première pour nous, chez les Broncos.»

«J’aimerais bien jouer dans la NCAA un jour et c’est en partie pour ça que je vais aller jouer à Stanstead» – Joliane Tremblay

«Joliane (Tremblay) est une personne qui arrive toujours avec le sourire à l’aréna et qui est très attentive aux détails, en plus d’être très réceptive aux interventions dans le but de toujours s’améliorer. C’est une fille facile à coacher et c’est le genre de joueuse que tu aimes avoir sous la main.»

La jeune étudiante devra donc plier bagage et déménager à Stanstead. Bien qu’elle soit consciente qu’il lui faudra une certaine période d’adaptation, elle se rapproche de son but ultime.

«J’aimerais bien jouer dans la NCAA un jour et c’est en partie pour ça que je vais aller jouer là», ajoute celle qui ne sait pas encore quel sera son champ d’études.

«Mon objectif ultime, ce serait de faire l’Équipe canadienne aux Jeux olympiques. J’avais d’ailleurs été coachée par Charline Labonté dans un camp et je l’ai toujours trouvée inspirante», conclut-elle.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires