Saint-Wenceslas d’hier à aujourd’hui

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Saint-Wenceslas d’hier à aujourd’hui
Le garage municipal de Saint-Wenceslas, construit l'année dernière, fait la fierté du conseil municipal. (Photo : Marie-Eve Veillette)

SAINT-WENCESLAS. Depuis l’automne dernier, la municipalité de Saint-Wenceslas est officiellement en démarche de revitalisation. Or, ce n’est pas d’hier qu’elle chemine vers cet objectif…

Maintenant retraité après plus de 30 ans de services, l’ancien inspecteur municipal Serge Hélie a vécu plusieurs étapes de cette évolution, à commencer par le projet d’égout et d’aqueduc, vers les années 1989-90. «On en avait alors profité pour se doter d’un système de traitement des eaux usées et d’une réserve incendie qui a aussi profité à l’usine HYCO Canada. Avant, les eaux usées étaient rejetées directement dans la rivière.»

Ce projet, réalisé en partenariat public-privé avec HYCO Canada, a contribué au maintien de l’entreprise dans la municipalité et marqué la naissance de la Régie intermunicipale d’aqueduc village-paroisse. «Sans ce projet, HYCO serait déménagée dans un parc industriel. Ça leur coûtait trop cher d’assurances. Ils ont mis de la pression pour être desservis par un système de service incendie avec bornes fontaines et gicleurs, raconte M. Hélie. Ç’a été le début de ma carrière.»

D’autres moments marquants ont façonné le parcours de la municipalité par la suite. Au tournant des années 2000, Saint-Wenceslas a repris possession des équipements et des terrains de loisirs. Elle a acquis puis rénové le Centre communautaire vers 2003. «C’était une ancienne quincaillerie. Le bâtiment avait aussi servi de garage, de meunerie et de magasin général auparavant, se rappelle M. Hélie. C’est un gros bâtiment solide, avec des entrepôts juste à côté.»

Par la suite, la municipalité a acheté le domaine domiciliaire Desaulniers et le presbytère. Celui-ci a été converti en bureau municipal. «On l’a habité jusqu’en 2016, souligne le maire Réal Deschênes. On a alors acheté la caisse pour y déménager nos bureaux.»

D’autres projets majeurs ont aussi abouti, dont le rachat du parc industriel vers 2010, la construction de la bibliothèque en 2011, le pavage de toutes les routes locales en 2014, et la construction d’un tout nouveau garage municipal, finalisé au printemps 2019. Celui-ci fait d’ailleurs la fierté du conseil municipal.

«C’est un petit bijou, qualifie le maire Deschênes. On a démoli notre petit garage et rebâti à neuf. Le nouveau garage, qui fait 48 pieds par 50, possède notamment deux grandes portes, une mezzanine comprenant un espace de bureau, et un espace de rangement au deuxième étage.»

«C’est un beau garage, confirme Serge Hélie. On en avait besoin, car au fil des années, on avait de plus en plus d’équipements. Certains se retrouvaient entreposés chez moi et chez un autre employé municipal. D’autres étaient dispersés dans des petits bâtiments un peu partout. On voulait rapatrier nos choses au même endroit pour avoir plus de facilité à travailler.»

Les améliorations se poursuivent mais cette fois, avec la complicité des citoyens, qui ont été invités à se prononcer sur la revitalisation souhaitée pour leur village. À travers cette démarche, le conseil municipal ne s’en cache pas: il souhaite développer, chez eux, le même sentiment de fierté qui l’habite…

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des