Les Cats s’assurent d’un match en demi-finale

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Les Cats s’assurent d’un match en demi-finale
Les Cataractes s'assurent d'un match en demi-finale avec une victoire de 3-2 sur les Bulldogs d'Hamilton. (Photo : Vincent Ethier - Vincent Ethier © 2022 LCH)

HOCKEY.  L’avantage numérique des Cataractes a fait chèrement payer l’indiscipline des Bulldogs d’Hamilton. Avec une victoire de 3-2 contre les Bulldogs, les Cats trônent au sommet du classement du tournoi à la ronde avec 6 points et ils sont assurés d’atteindre au minimum la demi-finale. Shawinigan n’a besoin que d’un point samedi contre les Sea Dogs pour se classer directement pour la finale.

Les trois filets des Cataractes ont été inscrits en avantage numérique sur les sept occasions.

« C’est une performance inspirée et les gars sont dédiés à leur équipe, exprime Pascal Dupuis venu encore une fois en relève au pilote des Cataractes Daniel Renaud. C’est un groupe tellement uni. Même si on était négligé, à l’interne on croyait en nous et on croit encore en nous. Antoine (Coulombe) a montré beaucoup de caractère devant le filet et il a géré le rythme de la game. Ça prend beaucoup de talent pour exécuter les jeux qui sont dessinés en avantage numérique. On a beau dessiner n’importe quel jeu, mais si le talent n’est pas là et l’exécution, la rondelle ne se retrouvera pas dans le fond du filet. Ça sera très motivant de jouer pour la première place samedi. »

« Ce n’était pas notre meilleur match, mais on a encore trouvé une façon de compter des gros buts. Antoine a été solide. Nos goalers s’échangent ça et se challengent. Je suis vraiment content pour Antoine. C’est un beau challenge d’être en demi-finale. On était une équipe sous-estimée, alors c’est motivant et on se sert de ça pour créer de l’énergie dans l’équipe. »

« Ça faisait une couple de games qu’on avait de la misère en avantage numérique. On a eu un bon meeting là-dessus avant le match, et ça nous a aidés. Ç’a été un moment fort pour nous de compter trois fois en power play. On est arrivé ici avec l’objectif de gagner chaque match. D’être en demi-finale, c’est déjà une bonne chose, mais ce n’est pas fini. On croit en nous, on a du fun, et quand on embarque sur la glace on fait bien les choses », souligne le capitaine Mavrik Bourque au terme de la rencontre.

« On est arrivé ici avec confiance, on avait mérité notre place. On a prouvé encore qu’on pouvait gagner ici. On est content d’être en demi-finale. Ce n’est pas un soulagement, mais c’est une marque de reconnaissance de notre travail. C’est la game pour la première place samedi, ça sera la plus importante », indique Olivier Nadeau.

« C’est certain que de ne pas commencer le tournoi ça m’a fait de quoi et je voulais rebondir ce soir. Ça fait du bien d’être 2-0 », commente Antoine Coulombe. 

Du côté de l’entraîneur des Bulldogs Jay McKee, il s’est dit fier de la performance de sa troupe malgré la défaite. « J’ai aimé notre effort. On a joué deux très bonnes périodes. En 3e, il y a peut-être eu des pénalités douteuses, mais on ne peut pas se permettre d’aller 7 fois en désavantage. Avec les 40 tirs, on s’est donné une chance de gagner, mais leur gardien a été excellent. Les gars doivent quand même être fiers de leur performance et on n’a pas le choix de gagner demain en temps régulier. »

Fil de match

On pouvait s’attendre à ce que les Bulldogs sortent en force pour leur deuxième match après une défaite, et c’est exactement ce qui s’est réalisé. Antoine Coulombe a dû réaliser plusieurs arrêts importants dès le début de la rencontre. Hamilton a su profiter d’un avantage numérique de deux hommes et après 5 minutes de jeu, l’attaquant vedette Mason McTavish a ouvert la marque sur un tir sur réception précis. Les Bulldogs avaient déjà l’avantage 9-1 pour les tirs.

L’avantage numérique des deux formations est puissant. À leur première occasion, Xavier Bourgault profite d’une magnifique passe de Mavrik Bourque qui a feinté le tir pour égaliser la marque dès le deuxième tir des Cats. Les partisans shawiniganais se sont fait entendre rapidement dans la rencontre en criant le fameux Go Cats Go.

À la suite de deux punitions en 23 secondes, les Cataractes font rapidement payer l’indiscipline des Bulldogs. En 2 secondes, Olivier Nadeau remporte la mise au jeu et la rondelle se retrouve sur la palette de Bourgault, qui passe le disque à Bourque qui dégaine immédiatement sur réception pour donner l’avance aux siens 2-1.

Hamilton a dominé 19-9 au chapitre des tirs au premier vingt.

La deuxième période a laissé place à du jeu plus prudent et serré pour les deux formations pour les 15 premières minutes de jeu. C’est en fin de période que le jeu s’est animé. Avec 2:32 à faire, Avery Hayes fait dévier le tir de la pointe d’Artem Grushnikov, ce qui permet aux Bulldogs de créer l’égalité. Les escarmouches ont été beaucoup plus fréquentes en fin de période. 

Avec deux minutes à faire, les arbitres ont refusé un but aux Cats puisque Daniel Agostino a fait de l’interférence sur le gardien Marco Costantini.

Hamilton a obtenu un tir de plus que Shawinigan dans la période avec 10 contre 9.

Le troisième engagement a été beaucoup plus physique. Après 3:30 de jeu, Nadeau a été frustré coup sur coup par le cerbère Costantini.

Les Bulldogs ont été encore une fois indisciplinés et les gros canons des Cats en ont profité. Comme ils l’ont fait de nombreuses fois cette saison, le tic-tac-toe des trois amigos a payé et pour une deuxième rencontre consécutive, Olivier Nadeau obtient le but gagnant.

Par la suite, Antoine Coulombe a été intraitable pour le reste de la période. Il a repoussé 38 des 40 rondelles dirigées vers lui dans la rencontre.

Les Cats ont mené 16 à 11 pour les tirs en 3e période. Au total, Hamilton obtient 40 lancers contre 34 pour Shawinigan.

Les Cats affronteront les Sea Dogs samedi.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires