« Le plus beau, c’est quand nos deux corps tombent en symbiose » – Béatrice Bernier

Photo de jcossette
Par jcossette
« Le plus beau, c’est quand nos deux corps tombent en symbiose » – Béatrice Bernier
Béatrice Bernier est une cavalière d'expérience, elle qui a grandi à l'écurie Gérard Clayon. (Photo : courtoisie - Ariane Samson Photographe)

La 26e édition de Caballista, finale interrégionale d’équitation classique organisée par Cheval Québec, a accueilli plus 250 cavaliers formant huit équipes régionales, dont celle du Centre-du-Québec. On y retrouvait Béatrice Bernier de Trois-Rivières, qui a remporté l’or médaille d’or en Sauterelle Amateur.

Après trois jours de compétitions au Parc Équestre Olympique de Bromont, la délégation du Centre-du-Québec  a remporté la Médaille d’argent en épreuves combinées. 

« Je suis contente de ma saison. Je monte maintenant mon cheval âgé de 5 ans (que j’ai depuis deux ans) Just In Time, ou Zucchini pour les intimes. Il a aussi terminé la saison avec une médaille d’or aux Jeux du Québec en combiné sauterelle AA avec une note au dressage de plus de 66%. On va viser la défense de notre titre l’année prochaine! », confie celle qui monte à cheval depuis 20 ans, incluant 15 années de compétitions.

« Dans notre région, il a terminé au cumulatif avec une médaille d’argent en dressage niveau entraînement AA et une médaille d’or en combiné niveau sauterelles avec une moyenne au dressage de 68%. Pour notre dernier concours, il a donné la performance de sa vie à l’obstacle en allant chercher le championnat en chasse 2 pour son vingtième parcours environ. On se concentre sur son dressage puisqu’il est encore jeune, alors il m’a vraiment surpris à l’obstacle pour terminer la saison », explique celle qui peut passer plus de 40 heures par semaine en compagnie de son cheval, entraînement et soins inclus.

Béatrice est une cavalière d’expérience, elle qui a grandi à l’écurie Gérard Clayon, dont le site appartient maintenant à son écurie de pension actuelle pour son poulain. 

« J’avais  demandé pour ma fête de 4 ans de monter à cheval. J’en ai pleuré pendant plusieurs années pendant mes cours, mais sans jamais avoir eu le désir d’arrêter, donc mes parents ont continué de m’y amener chaque semaine et ç’a perduré avec le temps », se souvient la mécanicienne de profession.

« Le plus beau dans ce sport-là, c’est quand nos deux corps tombent en symbiose. C’est un feeling inexplicable et il faut le vivre pour le comprendre. Le plus dur, c’est de ne pas laisser tomber quand ça va mal. Considérant que j’ai un poulain, la persévérance est un prérequis obligatoire pour l’obtention de notre but. »

La saison hivernale maintenant à nos portes, Zucchini et elle pourront bénéficier de quelques semaines de repos.

« L’hiver, c’est la saison morte au niveau des compétitions, donc on revoit les bases et on leur offre un peu plus de congés. On peut diminuer jusqu’à 15 heures par semaine à s’entraîner et passer du temps avec lui l’hiver », conclut-elle.

Outre ceux récoltés par Béatrice, les autres points de l’équipe Centre-du-Québec à la finale interrégionale d’équitation classique ont été récoltés par Alice Lessard (Trois-Rivières) en remportant aussi médaille d’or chez les Pré-Débutant Junior et une autre médaille d’or du côté des Pré-Entraînement Junior, et par Aurélie Brisebois (Victoriaville) qui a remporté la médaille de bronze en Niveau 3 en dressage.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires