Gravir les montagnes à la conquête du Ndakina

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Gravir les montagnes à la conquête du Ndakina
Six femmes d'Odanak ont gravi le mont Owl's Head le 15 octobre dernier, sur les traces de leurs ainées. (Photo : gracieuseté Theresa Watso)

ODANAK.  Des femmes et des filles d’Odanak ont entrepris d’arpenter le territoire découvert par leurs ancêtres abénakis par l’ascension de trois montagnes que l’on retrouve sur le Ndakina, le territoire ancestral de la Nation W8banaki. L’activité Je marche comme mes ainées, ou N’pmosa ta8lawi kchaïak, a commencé le 15 octobre dernier avec la montée du mont Owl’s Head, à Mansonville.

Grâce à un financement de Sport Canada, Christina Béland-Racine, kinésiologue au Centre de santé d’Odanak, souhaitait organiser une activité qui allierait activité physique et culture abénakise. Ainsi, lorsque les femmes atteindront le sommet de chacune des montagnes, une porteuse de savoir racontera l’histoire de montagne qu’elles viennent tout juste de gravir.

Pour certaines de ces femmes, il s’agissait d’une découverte que d’apprendre que certaines de ces montagnes s’élevaient sur le Ndakina, ainsi que d’un défi personnel que de s’élever aussi haut et de lever le regard sur les vues magnifiques qu’offrent ces montagnes.

Ce sont 6 femmes seulement qui ont participé à la première ascension, car il s’agissait d’une montagne qui nécessitait tout de même un peu d’expérience avant d’être gravie. « Le défi était que le sentier n’était pas super bien balisé, alors on s’est cherchée à quelques reprises! Il y avait également un bon dénivelé », témoigne Mme Béland-Racine.

« Il y a d’ailleurs une participante qui a dit, en arrivant au sommet, qu’elle avait dépassé son défi depuis longtemps! », ajoute-t-elle, alors que cette première expédition a duré plus de trois heures.

La deuxième ascension est prévue le 12 novembre prochain au mont Saint-Hilaire. Finalement, c’est le mont Mégantic qui viendra clore l’activité le 21 janvier 2023 lors d’une montée en raquettes. Pour ces dates, entre 12 et 14 femmes devraient participer, ce que l’organisatrice considère comme un bon taux de participation pour leur petite communauté. « C’est rare que 40 personnes soient intéressées par le même événement! », précise-t-elle. La plus jeune d’entre elles n’est âgée que de 10 ans.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires