Des combats amateurs qui promettent d’en mettre plein la vue!

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Des combats amateurs qui promettent d’en mettre plein la vue!
Félix Métivier, combattant, Christian Brouillard, actionnaire du REEQ Isolation, Benjamin Hamel, président du Fight Night, Sébastien Forgues, vice-président du Fight Night, Maxime Sanon, propriétaire de MMA 3R et combattant, et Nicolas Doucet, coach MMA 3R. (Photo : Stéphanie Paradis)

NICOLET.  Dans quelques jours à peine se tiendra le gala de boxe au profit du club de hockey senior AAA REEQ Isolation de Nicolet. Au programme le 13 août prochain : combats de bagarreurs de la Ligue de hockey senior AAA, combats amateurs et combats Fight Night | Le Défi du peuple.

Lors de la soirée, un total de 13 combats seront présentés. Déjà, alors qu’il ne reste que quelques tables VIP à vendre pour le gala, on s’attend à accueillir 300 personnes sur le plancher, et jusqu’à 400 dans les estrades. « On attend une bonne audience, je suis sûr et certain! », lance le directeur des opérations du club de hockey, Jean Brousseau.

Parmi les combats prévus en soirée, plusieurs combattants monteront sur le ring pour une toute première fois lors de la portion Fight Night | Le Défi du peuple. Jimmy-Carl Michon sera d’ailleurs de retour à Nicolet à cette occasion, lui qui a évolué avec le Nova de Nicolet, dans la Ligue de hockey senior AA de la Mauricie, il y a déjà 20 ans.

Michon, qui faisait partie du premier trio du Nova, n’hésitait pas également à jeter les gants lorsque nécessaire. « Je scorais et je me bagarrais! Je faisais les deux! », se remémore-t-il. « J’étais un bagarreur, mais ce n’est pas vrai de dire que j’étais là juste pour ça. Je faisais ma game« , assure Michon.

C’est Jean Brousseau qui a approché Jimmy-Carl Michon, puisque les deux hommes ont gardé contact depuis le Nova. Ce n’est pas pour le désir de se battre que Michon a accepté l’invitation, mais bien parce que ce défi arrivait au bon moment dans sa vie.

« Comme j’ai pris ma retraite du hockey, j’essayais de me trouver des motivations à l’entrainement, alors que je stagnais. Rendu à mon âge, j’avais le goût d’un défi pour me remettre en forme. C’est un trip que je me permets à 46 ans! »

« Je me suis poussé plus à l’entrainement, j’ai perdu encore plus de poids, je me suis remis plus en forme », ajoute celui qui pratique désormais le Cross-Training, aussi appelé entrainement fonctionnel, en plus de fréquenter nouvellement le gym de boxe. « Je ne me prétends pas un bon boxeur, loin de là! »

Le soir du combat, Michon ne souhaite que s’amuser et vivre une nouvelle expérience, tout en protégeant son adversaire et lui. « C’est de la boxe amateure et je risque d’affronter un adversaire de mon âge, de mon poids et qui n’a pas plus d’expérience que moi. Je ne suis pas là pour blesser qui que ce soit. Je n’ai jamais été un gars qui aimait faire mal. Sur la glace, quand j’avais à le faire, je jetais les gants, mais je ne me réjouissais pas de mettre quelqu’un K-O. J’étais le premier à me sentir mal après! », révèle Michon.

Le gala se tiendra le 13 août prochain, dès 19h, à l’aréna Pierre-Provencher de Nicolet. Les billets pour assister à l’événement sont en vente au coût de 30$ en prévente sur le site web fightnight.co ou de 40$ à l’entrée le soir même du gala. La réservation de tables VIP avec repas quatre services et vin est aussi disponible. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires