Bouger pour contrer la morosité

SAINT-CÉLESTIN. Des organisations du territoire rivalisent d’imagination, ces derniers temps, pour continuer d’animer leur municipalité durant la période de confinement. C’est notamment le cas du comité des loisirs de Saint-Célestin, qui vient de mettre en place sept stations d’activités physiques à travers le village pour inciter les gens à bouger en solo ou en famille vivant sous le même toit.

Ces stations sont situées sur la rue Lafond (jumping jack), au parc de la rue Dufresne (saut à la corde imaginaire), sur la rue Bouchard (squat), à côté de la bibliothèque (course à intervalles sur 100 mètres), dans le stationnement de l’église (genoux hauts), sur la rue Albert (fentes latérales) et sur la rue Vincent (jump squat). En tout, on parle d’un parcours de 3 à 4 kilomètres pour ceux qui souhaitent relever le défi en plein air.

«Les gens peuvent se promener dans le village ou relever le défi à la maison s’ils sont en isolement, précise Olivier Lemire, membre du comité. On souhaite simplement faire bouger les gens dans le respect des directives gouvernementales. On a fait exprès pour que les stations soient éloignées l’une de l’autre afin d’éviter les regroupements. On demande d’ailleurs aux gens de passer à une autre station s’il y a déjà quelqu’un quelque part. Aucun rassemblement n’est toléré.»

La mise en place de ce parcours s’inscrit dans le cadre du Défi Santé, une initiative gouvernementale visant à inciter les gens à bouger plus, manger mieux et garder l’équilibre. Il bat son plein à chaque mois d’avril depuis quelques années.

«C’est la première fois qu’on participe au niveau municipal, poursuit M. Lemire. Au début, on voulait y aller de façon un peu plus grandiose, avec une activité à tous les samedis, comme du zumba, de la musculation en plein air et des choses comme ça. Mais quand on a vu partir l’histoire du coronavirus, on a dû s’ajuster.»

«On souhaite faire bouger les gens dans le respect des directives gouvernementales» – Olivier Lemire

Pour motiver les troupes, le comité des loisirs a créé un carnet de bord permettant aux participants de noter leur évolution. Il est disponible sur la page Facebook du comité. Un système de pointage y est associé en fonction de sa condition physique. Ainsi, que l’on soit débutant, intermédiaire ou expert, on peut évaluer sa performance pour chacun des exercices et tenter de s’améliorer la fois suivante. À la fin du mois, un tirage aura lieu parmi les participants. Les prix sont deux entrées gratuites pour le spectacle de Kaïn (25 juillet), deux billets pour le Show d’humour du Festival du blé d’Inde (deux paires à gagner) et une carte-cadeau de 20$ chez Tim Hortons.

«On demande aussi aux gens d’interagir. On souhaite qu’ils envoient une vidéo ou une photo d’eux ou de leur famille en train de s’exercer. Le défi est lancé à la population de Saint-Célestin, mais on aimerait que ça prenne de l’envergure et que ça dépasse les limites de la municipalité. Les gens peuvent faire les exercices qu’on propose même s’ils sont à Montréal», donne pour exemple M. Lemire.

Pour cette première expérience, Loisirs St-Célestin ne s’est pas fixé d’attentes précises, mais dans le contexte actuel, on s’attend à ce que les citoyens bougent peut-être plus qu’à l’habitude. «On est tous en quarantaine et on ne sait plus quoi faire!, rigole Olivier Lemire. On s’est dit que le monde allait sortir, que ce soit pour un entraînement matinal, comme moi, ou pour prendre une marche.»

L’initiative du comité vise à pimenter le tout, alors pourquoi ne pas l’essayer?