Le circuit de deux points de Ty France permet aux Mariners de battre les Blue Jays

John Chidley-Hill, La Presse Canadienne
Le circuit de deux points de Ty France permet aux Mariners de battre les Blue Jays

TORONTO — Le circuit de deux points de Ty France et la solide performance du lanceur Marco Gonzales ont permis aux Mariners de Seattle de défaire les Blue Jays de Toronto 5-1, mercredi.

Le Québécois Abraham Toro et Cal Raleigh ont ajouté des circuits en solo pour les Mariners (17-21), qui ont évité le balayage de la série de trois matchs à Toronto.

Raleigh a dit que Gonzales a eu du succès avec ses cinq lancers contre les Jays.

«Marco est impressionnant à voir, a noté Raleigh. C’est très plaisant quand un gars peut mettre la balle où il le veut. Je ne crois pas que les gens lui rendent assez justice à son jeu.»

Gonzales (2-4) a alloué un point, cinq coups sûrs et trois buts sur balles en six manches de travail. Il a retiré deux frappeurs sur des prises. 

Andrés Muñoz, Paul Sewald et Diego Castillo ont muselé la formation de la Ville Reine par la suite.

Vladimir Guererro fils et Santiago Espinal ont chacun prolongé leur meilleure série de coups sûrs en carrière pour les Blue Jays (20-18).

Guerrero a cogné un coup sûr dans 15 rencontres consécutives tandis que Espinal a porté sa séquence à 12 parties.

Le gérant des Blue Jays, Charlie Montoyo, a dit que les récents problèmes en offensive de son équipe sont exacerbés quand ils perdent des matchs serrés.

«Normalement, nous frappons et tout le monde va bien, a expliqué Montoyo. Mais on dirait maintenant dès que quelqu’un marque quatre points et ça semble 10.»

Kevin Gausman (3-3) a limité les Mariners à deux points malgré avoir concédé sept coups sûrs et un but sur balles en cinq manches. Il a retiré trois frappeurs sur des prises.

«J’ai été compétitif, mais je n’ai pas été à la hauteur de mes standards de cette saison», a analysé Gausman qui a affiché un dossier de 3-1 avant d’entamer deux matchs coup sur coup. «Si vous avez regardé n’importe quel de nos rencontres, vous pouvez dire qu’ils ont fait un bon travail pour me déjouer.»

«Je veux dire, je dois leur rendre crédit. Ils ont frappé plusieurs très bons lancers», a-t-il ajouté.

Trevor Richards, Ryan Borucki et Ross Stripling sont venus en relève pour les Jays. Richards a été la victime du circuit de France alors que Stripling a concédé celui de Toro.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires