Djokovic défait sèchement Tiafoe et donne les devants 6-4 à l’Europe à la Coupe Laver

La Presse Canadienne
Djokovic défait sèchement Tiafoe et donne les devants 6-4 à l’Europe à la Coupe Laver

LONDRES — Le ‘Big Three’ a certes perdu l’un de ses piliers vendredi à la suite de l’annonce de la retraite de Roger Federer après son match de double à la Coupe Laver, il reste que Rafael Nadal et Novak Djokovic sont encore là. Et le Serbe s’est assuré de faire sentir sa présence. 

Djokovic a facilement battu l’Américain Frances Tiafoe 6-1, 6-3 dans le dernier match de simple prévu samedi pour procurer une avance de 6-4 à l’équipe européenne face à l’équipe internationale.

Djokovic a refait des siennes lors du dernier match de la journée, alors qu’il a été jumelé à l’Italien Matteo Berrettini. Les deux joueurs ont accentué à 8-4 l’avance de la troupe européenne en défaisant l’Australien Alex de Minaur et l’Américain Jack Sock en deux manches de 7-5, 6-2.

Le format de la Coupe Laver octroie deux points pour une victoire en simple, et le pointage était à égalité 4-4 avant que le Serbe et Tiafoe ne sautent sur le court pour leur affrontement. 

Le ‘Djoker’, qui est âgé de 35 ans, ne semble toujours pas ressentir de fatigue à ce stade-ci d’une saison éreintante sur le circuit de l’ATP. La raison est bien simple: il n’est toujours pas vacciné contre la COVID-19. 

En conséquence, il a été exclu de deux des quatre tournois majeurs cette saison — les Internationaux d’Australie, en janvier, et les Internationaux des États-Unis, qui se sont conclus plus tôt ce mois-ci. Et c’est sans parler des divers tournois en sol nord-américain où il a dû s’absenter pour les mêmes motifs, dont l’Omnium Banque Nationale en août. 

Djokovic a donc littéralement muselé son adversaire, Tiafoe, pourtant demi-finaliste lors des derniers Internationaux des États-Unis. Ce repos forcé a même permis au Serbe, maintenant septième raquette mondiale, de confirmer à l’aube de la compétition par équipes qu’il allait prendre part à la plupart des tournois en salle d’ici la fin de la présente campagne.

Faut-il rappeler, entre-temps, que l’équipe internationale n’a jamais gagné cette compétition créée en 2017? 

Ç’avait plutôt mal commencé pour l’équipe internationale en matinée, après que Félix Auger-Aliassime se soit incliné 7-6 (11), 4-6 et 10-7 devant Berrettini à l’occasion du premier match de simple du jour. 

Auger-Aliassime, 13e raquette mondiale, a ainsi encaissé une troisième défaite en quatre matchs en carrière sur le circuit de l’ATP contre Berrettini, 15e joueur mondial. 

Celle-ci a d’ailleurs procuré provisoirement une avance de 4-2 à l’équipe européenne face à l’équipe internationale. 

L’Américain Taylor Fritz s’est cependant assuré de ramener les deux équipes à la case départ en prenant la mesure du Britannique Cameron Norrie 6-1, 4-6 et 10-8 dans le deuxième match de simple du jour. 

Norrie s’est exécuté sur le court peint en noir à la suite du désistement de l’Espagnol Rafael Nadal. ‘Rafa’ a expliqué qu’il devait quitter la compétition samedi afin de rejoindre sa conjointe, qui doit bientôt accoucher de leur premier enfant. 

Cette compétition par équipes a été créée par l’entreprise de gestion de Roger Federer. Le Suisse âgé de 41 ans a fait son chant du cygne vendredi soir en double en compagnie de son éternel rival, Nadal. Le détenteur de 20 titres du Grand Chelem en carrière et Nadal s’étaient alors inclinés 4-6, 7-6 (2) et 11-9 devant Sock et Tiafoe. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires