Soutien de Québec au Centre de la biodiversité: une aide qui sécurise pour l’avenir

Stéphane Lévesque, initiative de journalisme local, icimédias
Soutien de Québec au Centre de la biodiversité: une aide qui sécurise pour l’avenir
Carole Bellerose, directrice générale du Centre de la biodiversité du Québec à Bécancour. (Photo : Marie-Eve Veillette)

BÉCANCOUR. Le Centre de la biodiversité du Québec situé à Bécancour  bénéficiera de 141 018$ dans le cadre d’un soutien financier de près de 3,7 M$ aux institutions muséales à vocation scientifique et technologique (IMVST). Une annonce de la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, qui réjouit Carole Bellerose, la directrice de l’institution.

«C’est un pur bonheur tant pour le montant que pour être maintenant reconnu par le Ministère de la Culture et des Communications comme musée scientifique. Ça sécurise beaucoup l’avenir du Centre de la biodiversité du Québec», souligne avec enthousiasme Carole Bellerose. Une aide encore plus appréciée en tenant compte des pertes occasionnées par la pandémie.

«C’est de l’aide à notre mission scientifique. On va aller encore plus loin dans nos activités de sensibilisation et d’éducation tout en solidifiant nos bases», indique la directrice générale qui explore la possibilité d’embaucher de nouvelles ressources et d’étendre les heures d’ouverture du musée situé dans le secteur de Sainte-Angèle-de-Laval.

«Notre Centre est d’ailleurs ouvert depuis le 27 juin. La seule chose que l’on demande aux gens, c’est de prendre leur billet en ligne. Avec la pandémie, on fait un ménage toutes les 15 minutes et on ne veut pas que nos visiteurs arrivent en même temps pour respecter la distanciation de deux mètres», explique une Carole Bellerose heureuse de l’affluence.

«C’est au-delà de nos espérances. On avait une inquiétude sur la possible peur des gens de visiter les musées. Ce n’est pas le cas. On a une nette augmentation pour les mêmes jours de l’an passé. Les gens viennent nous encourager», observe-t-elle en notant que les visiteurs proviennent de plus en plus du Centre-du-Québec et des régions limitrophes.

«Notre Centre a vraiment un beau produit qui présente le patrimoine naturel de nos deux MRC. Le Ministère qui nous reconnaît, c’est un gros plus. J’invite les gens de la région à se l’approprier en le découvrant. En plus, en tant que musée reconnu, on va pouvoir offrir les dimanches gratuits [le premier dimanche de chaque mois]», conclut Mme Bellerose.

Notons que dans le cadre du Plan de relance économique du milieu culturel, les 16 IMVST, dont fait maintenant partie le Centre de la biodiversité du Québec, pourront par ailleurs bénéficier de l’enveloppe supplémentaire ponctuelle de 5,03 M$ qui servira à bonifier l’aide au fonctionnement dans le secteur muséal.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des