Sage décision de retarder le retour à l’équilibre budgétaire, dit Martel

Photo de Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Par Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Sage décision de retarder le retour à l’équilibre budgétaire, dit Martel
Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour (Photo : Stéphane Lévesque)

POLITIQUE. C’est jeudi, 25 mars 2021, que le ministre des Finances, Eric Girard, a présenté le nouveau budget du Québec, soit un peu plus d’un an après le début de la pandémie. Son collègue Donald Martel, le député de Nicolet-Bécancour, accueille favorablement les mesures totalisant près de 15 milliards de dollars d’ici cinq ans, dont 5,2 milliards dès cette année.

«Nous avons pris une décision sage de retarder l’échéancier du retour à l’équilibre budgétaire. La pandémie n’est pas finie, on se donne des moyens de l’affronter, comme restructurer notre réseau de la santé. Aussi, il y a du rattrapage à faire au niveau scolaire et se donner des moyens pour avoir une relance économique forte. C’est un bon budget», souligne, satisfait, Donald Martel.

Plus précisément, notons que le gouvernement du Québec annonce des investissements de plus de 10,3 milliards de dollars d’ici cinq ans, dont 2,9 milliards de dollars dès cette année, afin de prolonger les mesures annoncées depuis mars 2020 pour gérer la crise sanitaire et de rehausser les soins et services en santé.

Le nouveau budget prévoit également des initiatives totalisant 1,5 milliard de dollars d’ici cinq ans afin d’appuyer la réussite scolaire et les jeunes. Les sommes visent à appuyer la persévérance et la diplomation en enseignement supérieur, faciliter l’insertion professionnelle et sociale et promouvoir la pratique du sport et du loisir.

Par ailleurs, le budget 2021-2022 propose des initiatives totalisant 4,0 milliards de dollars d’ici cinq ans pour stimuler l’investissement des entreprises et améliorer la productivité dans toutes les régions afin d’accélérer la croissance et la transition vers la nouvelle économie du Québec.

«Depuis un peu plus d’un an, le gouvernement a mobilisé des ressources considérables pour gérer la crise sanitaire et pour soutenir la population et les entreprises. Nous poursuivons nos efforts dans ce budget, qui propose plusieurs mesures qui ramèneront le Québec sur la trajectoire de la croissance qui le caractérisait jusqu’au début de 2020. Nous allons rétablir l’équilibre budgétaire en sept ans, maintenir les versements au Fonds des générations, soutenir le système de santé et tout mettre en œuvre pour accroître le potentiel économique du Québec afin de sortir de cette crise encore plus forts», souligne Eric Girard, ministre des Finances du Québec.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires