Rétrospection d’Yvan Rheault

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Rétrospection d’Yvan Rheault
"Se couvrir d'automne" (Photo : Artiste: Yvan Rheault)

NICOLET.  Du 26 au 30 novembre prochain, l’artiste Yvan Rheault exposera pour une toute première fois en solo au Centre des arts populaires de Nicolet. Son exposition Je me rétrospecte présentera pas moins d’une quarantaine de ses œuvres des 25 dernières années, témoignant ainsi de son parcours et de son évolution artistique.

L’artiste de formation a enseigné pendant une trentaine d’années pour le CSS de la Riveraine, notamment dans le secteur de Sainte-Gertrude, à Bécancour. Pendant sa carrière d’enseignant, l’ancien résident de Saint-Sylvère peinait à trouver le temps de dessiner comme bon lui semblait. « Je dessinais l’été, en voyage, dit-il. Chaque fois, je me disais que je devais en faire plus, mais la tâche d’enseignant étant ce qu’elle est, je n’avais pas vraiment le temps. »

Il y a 12 ans, Yvan Rheault a suivi un cours de dessin classique afin d’y apprendre les bases, cours qui manquait à sa formation universitaire. Ça m’a remis sur la mappe! J’ai fait ce cours pendant trois mois à temps plein, et je me suis dit « Wow! Je sais maintenant qu’à la retraite, je vais pouvoir passer 10 ou 12 heures à dessiner, colorier ou peindre, et je ne m’ennuierai pas! » », se rappelle-t-il.

Ce n’est qu’il y a 4 ans que l’artiste s’est ouvert un atelier à Montréal et, depuis ce temps, il dessine et voyage. La peinture, qui n’était pas encore réellement entrée dans sa vie, est soudainement devenue un intérêt grandissant chez M. Rheault alors qu’il revenait d’un voyage en Gaspésie et, tout juste avant, de Floride.

« Je peins et je dessine pour mon plus grand bonheur! »

L’exposition au Centre des arts populaires de Nicolet est la première exposition solo d’Yvan Rheault. Il avait auparavant participé à quelques collectifs.

Les visiteurs pourront s’attendre à l’inattendu, l’artiste n’ayant jamais voulu se contraindre à un seul style: crayons de bois, graphite, pastels secs, collages, peintures et autres. « J’ai numérisé certains dessins que j’ai fait imprimer sur aluminium et que je retouche par la suite. J’ai remis de la couleur, c’est assez particulier et intéressant! », illustre M. Rheault.

En ce moment, la technique qu’il emploie est le « traitillisme », technique qui se compare au pointillisme. « Je fais juste de petits traits! Cet automne, c’est comme ça que je travaille. Est-ce que ça va être comme ça en décembre? On ne sait pas! », lance-t-il. On peut du moins s’attendre à des œuvres figuratives et très colorées. « Je pense que la majeure reste quand même le dessin. Même si c’est de la peinture, les traits de dessin restent toujours là », conclut-il.

L’exposition se tiendra dans la salle Jean-Paul Charland du Centre des arts populaires de Nicolet, du 26 au 30 novembre, de 11h à 18h (les 29 et 30 novembre sur rendez-vous seulement).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires