Reprise des négociations chez ABI: le ministre fixe une date butoir

Reprise des négociations chez ABI: le ministre fixe une date butoir

480 des 720 cuves d'électrolyse sont présentement à l'arrêt.

Crédit photo : Archives - Mathieu Allard

BÉCANCOUR. Après avoir rencontré les parties patronales et syndicales, de même que les dirigeants d’ALCOA à Pittsburgh, le ministre Jean Boulet, annonce la reprise des négociations dans le conflit de travail à l’aluminerie de Bécancour.

Pour aider les parties à conclure leur convention collective, un conseil de médiation sera mis sur pied dans le but de reprendre les négociations et d’en arriver à une entente avant le 30 novembre 2018.

Au terme de cette période, et à défaut d’une entente, le conseil de médiation aura le mandat de préparer une hypothèse d’entente en vue de la déposer et la présenter au ministre et aux parties au plus tard le 7 décembre 2018.

Ce conseil, présidé par Me Lucien Bouchard, sera aussi composé de la sous‑ministre adjointe aux relations du travail au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Me Mélanie Hillinger, et du conciliateur Jean Nolin.

La formation de ce conseil fait suite aux différentes rencontres tenues entre le ministre et les parties prenantes de ce conflit. Il ressort de cette démarche une volonté commune des différents acteurs de reprendre les négociations en vue convenir d’une entente finale dans les meilleurs délais.

« Dès mon entrée en fonction, j’ai annoncé mon intention de suivre de près le dossier d’ABI afin de favoriser la reprise des négociations, a rappelé le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie.

«Ce conflit a des répercussions majeures pour les travailleurs, l’employeur et les citoyens des régions du Centre-du-Québec et de la Mauricie et de l’ensemble de la province, mais j’ai la conviction que les actions que nous avons posées et la bonne volonté des parties leur permettront d’en arriver à une entente», croit-il.

Rappelons que le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, a rencontré, le vendredi 26 octobre, le médiateur spécial dans le dossier du lock-out de l’Aluminerie ABI, Me Lucien Bouchard, de même que le conciliateur, M. Jean Nolin. Le ministre Boulet a, de plus, rencontré la direction locale d’ABI, le syndicat des Métallos et, à Pittsburgh, les dirigeants d’ALCOA.

Le Syndicat des Métallos prend acte de l’annonce faite par le ministre du Travail, Jean Boulet, pour tenter de dénouer le lockout en donnant aux parties jusqu’au 30 novembre pour y arriver. «Depuis le début, nous avons toujours montré notre ouverture à négocier. Nous serons au rendez-vous avec bonne foi et sérieux. Pour la suite des relations de travail dans cette usine, il est important que ce conflit se règle sur une entente négociée», fait valoir le président de la section locale 9700, Clément Masse.

Pour le moment, la direction n’a pas réagi à l’annonce faite par le ministre.

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
André DeBLOISMaltais Recent comment authors
Maltais
Invité
Maltais

Bouchard travail juste pour la Partie Patronale ????

André DeBLOIS
Invité
André DeBLOIS

tu dit n importe qu oin