Rencontre citoyenne pour sauver l’épicerie de Saint-Sylvère

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Rencontre citoyenne pour sauver l’épicerie de Saint-Sylvère
Le commerce est en place depuis 1946.

SAINT-SYLVÈRE. La population de Saint-Sylvère et des villages avoisinants est invitée à une rencontre citoyenne ce mercredi 19 juin, à 19h30, à l’église de Saint-Sylvère. À cette occasion, on répondra à toutes les questions concernant le rachat de l’épicerie locale par la Coopérative de solidarité de Saint-Sylvère, en plus de recueillir les contributions financières des gens intéressés à appuyer le projet, qu’ils souhaitent devenir membres ou non.

«On a besoin de recueillir un minimum de 60 000$ pour aller de l’avant», indique Caroline Boucher, administratrice de la coopérative, qui compte 11 membres.

Or, pour ce faire, le délai est très serré, ajoute-t-elle: «On doit amasser cette somme d’ici le 28 juin afin d’obtenir de l’argent d’Investissement Québec».

Ce sont des délais administratifs rencontrés en cours de route qui ont quelque peu écourté l’échéancier alloué à la période de souscription. «Ça fait un an qu’on travaille sur le projet en collaboration avec la Fédération des coopératives alimentaires du Québec, mais on ne pouvait pas brûler d’étapes. Il fallait notamment attendre que l’Environnement nous donne son autorisation. On l’a eue il y a quelques jours à peine», poursuit Mme Boucher.

Elle souhaite qu’un maximum de personnes se mobilisent pour la rencontre du 19 juin: «On invite tous ceux qui ont les services de proximité à cœur à s’y présenter, qu’ils viennent de Saint-Sylvère ou des environs. Si l’on ne réussit pas à recueillir ce montant minimum, le projet tombe à l’eau. Et si l’épicerie ferme, on n’a plus de village», dit-elle.

La date de prise de possession du commerce est fixée au 1er juillet. On se rappelle que les propriétaires de l’épicerie ont annoncé, il y a quelques mois déjà, qu’ils souhaitaient prendre leur retraite. Ils ont toutefois accepté de repousser la fermeture de leur commerce le temps que la coopérative attache son projet.

«Avec 60 000$, le projet sera viable», rappelle Mme Boucher, précisant qu’il est possible d’y contribuer en espèces, par carte de débit et de crédit, ou encore par virement bancaire à coop.saint.sylvere@gmail.com.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des