Relais pour la vie à Bécancour: un duo père-fille à la présidence d’honneur

Photo de Rédaction - Le Courrier Sud
Par Rédaction - Le Courrier Sud
Relais pour la vie à Bécancour: un duo père-fille à la présidence d’honneur
Denis Vouligny.

BÉCANCOUR. Cette année encore, le Relais pour la vie de Nicolet-Bécancour aura deux présidents d’honneur: Denis Vouligny, conseiller municipal du secteur Saint-Grégoire, et sa fille Christine, conseillère en stratégies relationnelles pour la Fédération des caisses Desjardins du Québec et survivante du cancer.

C’est la première fois que l’événement, qui se tiendra du 8 au 9 juin prochain aux terrains des loisirs du secteur Saint-Grégoire, accueille un duo père-fille.

«Denis Vouligny sera avec nous pour une deuxième année (…). Il a accepté sans hésitation de renouveler son implication au Relais pour la vie de Nicolet-Bécancour puisque le cancer fait partie de sa vie», a fait savoir l’organisation.

«J’ai été moi-même touché par cette maladie avec le décès de ma femme et le diagnostic de ma fille, indique M. Vouligny. Lorsque j’ai été approché pour être président d’honneur pour le Relais pour la vie de Nicolet-Bécancour, j’ai tout de suite accepté de renouveler mon engagement. Parce que le cancer s’attaque non seulement à la santé physique, mais aussi à l’espoir et au bonheur. Les personnes atteintes d’un cancer et ceux qui les entourent ont grandement besoin d’un événement concret et rassembleur comme le Relais pour la vie pour que l’espoir de la guérison reste possible.»

Christine Vouligny a aussi accepté le mandat sans hésitation: «C’est un combat quotidien. J’ai accepté la présidence d’honneur car je fête cette année 5 ans de rémission, après avoir subi une 4e opération, des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie. C’est la preuve que le combat de tous les jours finit par être récompensé!», dit-elle.

«Ensemble nous sommes plus grands que le cancer!»

«J’ai également accepté ce mandat en l’honneur de toutes les personnes de ma famille et de mes amies qui ont eu un premier ou deuxième diagnostic de cancer cette année, poursuit Mme Vouligny. Ce qui compte, ce sont les gens qui vous entourent et les choses qui nous passionnent. Parce que nous devons toujours garder espoir et c’est ce que le Relais pour la vie nous offre avec le tour des messagers d’espoir.»

Objectif: 92 500$

Cette année, l’objectif a été fixé à 92 500$. Pour l’atteindre, le comité directeur du Relais pour la vie de la région de Nicolet-Bécancour espère vendre quelque 2500 luminaires, accueillir pas moins de 25 équipes de 10 participants et recevoir 80 messagers de l’espoir (survivants) et 80 aidants.

La force du Relais pour la vie réside dans le fait qu’il interpelle les individus et les communautés afin qu’ils agissent et se mobilisent pour faire avancer la cause du cancer. «On sait tous que le cancer change la vie des gens; un diagnostic de cancer ne saurait toutefois changer ce qu’ils sont. Alors qu’un Canadien sur deux risque de recevoir un tel diagnostic au cours de sa vie, le but de la SCC est de modifier leur histoire du cancer en améliorant à la fois leur espérance de vie et leur qualité de vie. C’est pourquoi les présidents d’honneur lancent un appel à la générosité du milieu des affaires et à la population de la région de la MRC de Bécancour et le secteur de Nicolet en les invitant à former des équipes et à s’inscrire sans tarder au Relais pour la vie de Nicolet-Bécancour», fait savoir le comité organisateur.

Ce dernier est déjà en action, lui qui est composé de nombreux bénévoles expérimentés, soit Serge Champagne (président du comité et coordonnateur relance, recrutement et soutien aux équipes), Ginette Mercier (coordonnatrice aux luminaires et à la trésorerie), Samuel Desbiens (coordonnateur logistique), Claude Morin (coordonnateur aux messagers d’espoir), Mireille Perreault (coordonnatrice relance et recrutement des bénévoles), et Éric Julien (agent de développement à la SCC).

Les personnes intéressées à former des équipes au Relais pour la vie de Nicolet-Bécancour peuvent communiquer dès maintenant avec M. Julien au bureau régional de la SCC au 1-877-222-1665 poste 26508 ou par courriel : ejulien@quebec.cancer.ca.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des