Régime flexitarien : ce qu’il faut savoir

Publireportage
Régime flexitarien : ce qu’il faut savoir

Le régime flexitarien n’est pas un régime qui se veut strict, car il est surtout fondé sur le principe de manger une alimentation beaucoup plus saine et de qualité tout en ayant à cœur le respect de l’environnement. Pour vous aider à mieux comprendre ce qu’est le flexitarisme, on vous dresse un portrait des choses que vous devez absolument savoir. 

Qu’est-ce que le flexitarisme ?

Le régime flexitarien a pris place aux États-Unis dans les années 90 lors d’une remise en question émise par Mark Bittman, un journaliste, qui démontrait une surconsommation de viande chez les Américains et l’impact que celle-ci pouvait avoir sur la planète. Le journaliste a donc poursuivi son raisonnement en écrivant plusieurs ouvrages sur le sujet et en se montrant dans différents plateaux de télévision afin de tenter le plus possible d’ouvrir les esprits.

 

Le flexitarisme est différent du végétarisme et du véganisme, car il ne consiste pas à arrêter de consommer de la viande totalement, mais simplement de se raisonner à en consommer moins et ainsi créer une certaine transition entre l’alimentation carnivore et une alimentation omnivore. 

 

Comment devenir flexitarien ?

Devenir flexitarien est assez simple, car une personne flexitarienne ne se prive de rien, elle apprend juste à devenir plus raisonnable dans sa consommation. En d’autres termes, le flexitarisme insiste sur le fait d’avoir une alimentation plus saine et plus variée et de se diriger vers les céréales, les légumes et les fruits frais et de consommer davantage de protéines végétales.

 

Devenir flexitarien permet de réduire sa consommation de viandes et de poissons sans pour autant arrêter d’en consommer totalement. Le flexitarisme, c’est une manière de devenir plus raisonnable et de mieux choisir ses produits qu’il soit naturel ou bio. Au-delà de la nourriture, c’est aussi une manière de vous inviter à consommer davantage de boissons végétales comme les boissons à base de soja, d’amande ou d’avoine. 

Les avantages du flexitarisme 

L’avantage du flexitarisme, c’est qu’il est accessible à tout le monde puisqu’il ne contient aucune restriction alimentaire. De plus, comme il consiste à réduire la consommation de produits d’origine animale sans pour autant les exclure totalement, cela permet d’apporter certaines carences qui sont essentielles pour le corps et qui peuvent manquer dans le végétalisme ou le véganisme.

 

Le flexitarisme demande à utiliser beaucoup plus de produits frais, de légumineuses et de céréales, ce qui va vous amener à cuisiner davantage à la maison et ainsi vous éloigner des plats préparés industriels.

 

En conclusion, le régime flexitarien est une manière de remettre en question votre consommation quotidienne et de vous pousser à l’améliorer aussi bien pour l’environnement que pour votre santé et sans pour autant vous priver de quoi que ce soit.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires