Résultats des élections fédérales 2019

Suivez les résultats des élections fédérales 2019 dans votre circonscription en consultant notre page d'accueil.

Voir les résultats

Recycler par l’art

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Recycler par l’art
Pascale Landry dans son atelier. (Photo : Marie-Eve Veillette)

CULTURE. La Bécancouroise Pascale Landry a un imaginaire débordant. Avec elle, les boîtes de conserve deviennent des robots, les bouchons de liège se transforment en petits animaux et les branches se métamorphosent en sous-verre ou en porte-crayons.

Ce ne sont que quelques exemples des petits exploits qu’elle réussit à accomplir avec ce qui lui tombe sous la main. Grande passionnée des arts et de la récupération, elle combine les deux depuis toujours.

L’automne dernier, elle a décidé de sortir de son «antre créatif» pour partager son savoir-faire. Elle a donc créé Bricorigolo, des ateliers de bricolage gratuits à vivre en famille.

Sa première sortie officielle a eu lieu lors de la fête de Noël organisée par Loisirs St-Grégoire, le 2 décembre dernier. Depuis, le projet fait boule de neige. La Ville de Bécancour a accepté de lui ouvrir le Centre culturel Larochelle deux dimanches par mois pour qu’elle y tienne ses ateliers. Le premier a eu lieu le 13 janvier et le prochain est prévu le 27 janvier. On peut s’y inscrire via la page Facebook Bricorigolo Bécancour ou le site https://bricorigolo.com/

«Le but, c’est de rassembler des gens. On se donne un thème et on bricole. Les participants apportent leurs matériaux, principalement des choses que l’on trouve dans le bac de recyclage, et à la fin de l’atelier, on expose nos créations. C’est surprenant ce que les gens sont capables de faire!», indique Pascale Landry.

De l’espoir à travers l’art

Cette enseignante en arts de formation et de profession a eu besoin de renouer avec ses racines après avoir connu de graves problèmes de santé qui l’ont forcée à quitter le marché du travail.

«J’enseignais les arts plastiques à de jeunes adultes en Alberta. J’aimais vraiment ça. Mais je suis tombée super malade pendant ma grossesse. Les médecins ne comprenaient pas ce que j’avais. Puis, mon fils est né prématurément, à 27 semaines de grossesse. Il était entre la vie et la mort, et moi aussi», raconte Mme Landry.

Finalement, les médecins ont détecté une tumeur très rare derrière son coeur, soit un paragangliome cardiaque. «J’ai été la 15e personne dans l’histoire médicale de la planète à recevoir ce diagnostic», dit-elle.

On lui a alors annoncé que ses chances de survie étaient très minces et qu’on devait l’opérer. «Ça n’a pas été un succès», poursuit celle qui a dû subir par la suite de durs traitements pendant un an afin de diminuer la taille de la tumeur.

La situation a fini par se stabiliser, mais elle vit toujours avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. «Je suis suivie au mois. La tumeur continue de grossir, mais à un rythme très lent.»

Les ateliers qu’elle donne via Bricorigolo lui permettent de continuer à transmettre sa passion et ses idées dans une formule qui convient à son état de santé.

«La vie ne consiste pas à se courir. Je l’ai compris avec la maladie. Il faut prendre le temps de s’arrêter et de passer du bon temps en famille», estime-t-elle.

Et c’est précisément ça qu’elle permet à travers Bricorigolo.

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Nicole Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Me notifier des
Nicole
Guest
Nicole

Salut fit dit que tu vad etre a st gregoire en fin du mois dimanche qui vien tu a tu un.projet merci beaucoup de me répondre .